Mon châtiment est trop grand pour être supporté

« Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn, et elle dit: J’ai formé un homme avec l’aide de l’Eternel. Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur. Au bout de quelque temps, Caïn fit à l’Eternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. » (Genèse 4 :1-5)

 

LA FOI, C’EST D’AVOIR  LE MÊME CŒUR QUE DIEU

Chaque fois que je lis la Bible, je ressens toujours la nécessité d’abandonner mes propres pensées et perceptions. Si ma pensée est celle du commun des mortels, je pense qu’il est normal que je pense cela ; mais lorsque je lis la Bible à la recherche du cœur de Dieu je vois clairement que mes pensées sont très différentes de celles de Dieu. Alors, après avoir découvert que votre cœur est différent du Sien,  la vie spirituelle c’est de parvenir étape par étape, à avoir le même cœur que Dieu. Une fois que votre cœur devient un avec celui de Dieu, il n´y a rien qu’il vous reste à faire.

Il y a longtemps, je prêchais dans la ville de Kimcheon, en Corée. Nous avions projeté de tenir une retraite pour les enfants, mais nous n’avions ni lieu, ni argent, ni personne pour nous aider. Nous avions l’idée de tenir cette retraite, mais rien n’avait été vraiment préparé pour cela. Nous avons commencé à prier. A cette époque, tous les frères exerçaient comme profession des travaux manuels pénibles.

Ils s’endormaient donc lorsqu’ils venaient aux réunions de prières le soir après leur travail. Cependant, nous avons continué à prier parce que nous n’avions aucune autre issue pour l’accomplissement de notre projet, à part la prière. Nous avons prié pendant une semaine, deux semaines, trois semaines, un mois et pendant tout ce temps, pas une seule chose n’avait changé d’une manière circonstancielle.

Nos cœurs ont été progressivement transformés. Lorsque nous commencions les réunions de prière, nous avions l’habitude de penser : « Cela ne marchera pas», mais nous rencontrions Dieu à travers la prière et le cœur de Dieu qui était différent du nôtre, coulait en nous et nous fortifiait davantage.

« C’est exact. Ce n’est pas à nous d’accomplir ce travail, mais c’est à Dieu de l’accomplir. Cette retraite est agréable à Dieu ! Dieu nous viendra en aide ! » Les circonstances ne changeaient pas du tout, mais après un mois, nos prières avaient changé : « Dieu, nous croyons que tu nous aideras à tenir cette retraite. Nous croyons que tu nous enverras beaucoup d’enfants pour cette retraite. Nous croyons que tu nous donneras le lieu et les fonds dont nous avons besoin.» La foi est entrée dans nos cœurs et nous ne disions pas : « Dieu, s’il te plaît, exauce-nous, » mais nous priions ainsi : « Dieu, merci. Nous croyons que tu pourvoiras en toutes choses pour cette retraite ».

L’espoir s’éveilla dans nos cœurs et nous avons trouvé une paix et une joie débordantes. A  ce moment-là, j’ai compris : « Voilà, ça, c’est la foi » ! Depuis ce jour là, chaque fois que je rencontre des difficultés dans ma vie spirituelle, j’ai à cœur de dire : « Le problème est que mon cœur est différent du cœur de Dieu. Qu’est ce qui représenterait un problème si mon cœur était le même que celui de Dieu ? » C’est pourquoi sans me demander si un travail est possible pour nous les hommes, si je crois que ce travail plaît à Dieu, je le fais et c’est Dieu qui travaille chaque fois que je procède ainsi.

 

POURQUOI DIEU N’A-T-IL PAS ACCEPTÉ L’OFFRANDE DE CAÏN ?

Pourquoi Dieu n’a-t-il pas accepté l’offrande de Caïn dans l’histoire de Caïn et Abel dans le livre de la Genèse au chapitre 4 ? Pourquoi a-t-Il accepté l’offrande d’Abel ? Beaucoup d’hommes s’imaginent : « Caïn n’avait pas suffisamment de sincérité. Caïn a offert les fruits de la terre, mais probablement, il n’a pas offert le bon produit, mais des produits tels que des épis de maïs flétris. Et Abel a probablement fait son offrande avec toute sa sincérité. »

C’est sûr, la sincérité est importante. Mais, le plus important, c’est d’où provient cette sincérité. Votre sincérité provient-elle du cœur de Dieu ou de votre propre cœur ? Parce que Dieu a dit que toute chose qui vient de l’homme est sale, mauvaise et dégoûtante, peu importe la sincérité et le cœur que vous y attachez.

Tout ce qui vient de Dieu est important, même si cela est méprisable à nos yeux. Caïn a pu donner avec sincérité les fruits de la terre comme offrande à Dieu, mais une chose est claire, Caïn n’a pas reçu le cœur de Dieu. Nous ne pouvons pas connaître tous les détails concernant Caïn et Abel, mais, il y a des choses que nous pouvons comprendre en réfléchissant un tout petit peu. Le nom Caïn signifie : « Gagner ». Adam et Eve étaient vraiment heureux lorsqu’ils ont mis Caïn au monde.

Ils ont donné un nom à leur fils avec beaucoup d’espoir. « Nous avons eu un homme avec l’aide de l’Eternel.» qui est Caïn (Gagner). Il était  fort et vigoureux. Il était donc capable de labourer la terre. Il devait être pénible de labourer la terre à cette époque ! Abel quant à lui n’était pas ainsi. Abel signifie « vanité ». Tout comme votre souffle s’évapore dans l’air, son nom signifie disparaître, vanité. Pourquoi Adam a donné à son fils le nom « Abel» ?

Ce n’est pas qu’il voulait le nommer ainsi, mais Adam se demandait constamment : « Pourquoi cet enfant est-il si faible ? Deviendra-t-il un homme un jour ? Quelle déception. » L’enfant a donc été nommé Abel (vanité). Abel ne pouvait pas labourer la terre comme Caïn, parce qu’il n’était pas vigoureux. Il conduisait le troupeau au pâturage, se reposait toute la journée et les ramenait après le coucher du soleil. La chose importante est que Caïn se faisait confiance parce qu’il était mieux qu’Abel sur tous les plans ; Abel ne pouvait pas avoir confiance en lui-même parce qu’il était faible en tous points.

C’est pourquoi Caïn se disait : « Si j’offre des récoltes et des fruits désirables à Dieu, Il sera content.» et il a suivi cette pensée pour faire son offrande. Cependant, puisque Abel, n’était bon en rien, il a demandé à recevoir le cœur de Dieu. Selon ce cœur, il a tué un agneau, a fait couler son sang et l’a offert ainsi que de l’huile à Dieu. Caïn a dû être extrêmement dérangé en regardant Abel faire cela : « Abel, que fais-tu en ce moment ? Pourquoi verses-tu et asperges-tu du sang de manière répugnante, en guise d’offrande à Dieu ? Tu n’as besoin que d’offrir de belles récoltes.

Je t’en donnerai. Prends-en et offre-les à Dieu ! » Caïn a dû dire cela. Mais, Dieu a accepté l’offrande d’Abel et a refusé celle de Caïn. Il y a un trait clair dans les 66 livres de la Bible. Ce trait est que Dieu n’accepte rien qui appartienne à la chair. En d’autres mots, Dieu ne peut jamais accepter les choses qui viennent des pensées de l’homme. Même si vous priez, lisez la Bible ou évangélisez, Dieu ne peut accepter aucune de ces choses si elles proviennent de la volonté de l’homme.

C’est cela la véritable volonté de Dieu. Offrir les fruits de la terre signifie que Caïn a offert les choses qui viennent de l’homme. « Les fruits » de la terre signifie : il a donné à Dieu, les choses provenant de ses propres efforts, de ses propres pensées et de ses propres méthodes.

Mais, peu importe le degré de sincérité avec lequel nous offrons quelque chose à Dieu. Dieu n’accepte pas les choses qui proviennent de l’homme. Parce qu’Abel savait qu’il était inutile et indigne d’être accepté, il a cherché ardemment les choses de Dieu : « Dieu, je suis sincèrement incapable. Je ne suis bon en rien.

Quelle offrande pourrais-je te faire qui te serait agréable ? » Il reçut alors  le cœur de Dieu et offrit ce qui était agréable à Dieu. Cette histoire peut paraître insignifiante, mais les gens d´aujourd’hui, comme Caïn, essaient de venir devant Dieu avec les choses qui proviennent de leur propre zèle, leur propre bonté et leurs propres efforts. Voici ce qu’ils affirment : « Si je prie un peu plus, Dieu sera content. Il m’acceptera. »

 

LA RAISON POUR LAQUELLE DIEU A LAISSE CAÏN TUER ABEL

Caïn s’est mis en colère lorsque Dieu n’a pas accepté son offrande. « Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.» (Genèse 4 :5). Dieu a alors dit à Caïn qui était dans cet état : « Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu? Si tu as bien agi, pourquoi n’as-tu pas pu lever le visage ? Domine sur le péché. » La vraie bonté, ce n’est pas d’aider le pauvre, de prendre soin du malade ou de faire l’aumône. La vraie bonté doit être capable de surmonter le péché. Dieu a dit à Caïn : « fais du bien si tu as la bonté.»

Il disait par là en effet : « Lutte contre le péché. Domine le péché. Peux-tu dominer le péché ? Tu ne peux dominer le péché. Tu ne peux faire le bien. C’est pourquoi tu dois renoncer à toi-même.» Mais, Caïn n’a pas pu comprendre ces mots.

Un jour, Caïn a tué son frère Abel. Dieu a laissé Caïn tuer Abel. Dans la Bible, lorsque Abraham a essayé de tuer son fils Isaac avec un couteau sur le Mt Morija comme holocauste, Dieu a hurlé : « Abraham ! Abraham ! » et l’en a rapidement empêché. Si Dieu avait dit : « Caïn ! Que fais-tu ? », lorsqu’il tuait son frère Abel, Caïn aurait été si surpris qu’il n’aurait pas pu le tuer. Mais, Dieu l’a laissé faire. Pourquoi a-t-Il fait cela ?

Le Caïn tel que perçu par Dieu était différent du Caïn tel que perçu par Caïn lui-même. Aux yeux de Dieu, l’homme est méchant et n´a aucune bonté en lui. Mais, aux yeux de l’homme, il semble avoir une quelconque bonté. L’homme s’imagine qu’il peut faire le bien et que toute chose irait bien s’il y ajoutait un peu plus d’effort.

C’est pourquoi Dieu a demandé à l’homme d’essayer de faire le bien et d’essayer d’accomplir la loi. Mais, personne n’a été capable de faire le bien et personne n’a été capable d’accomplir la loi. Dieu laisse l’homme commettre le péché parce que c’est à ce moment -là que l’homme comprend : « Ah, je suis vraiment un homme mauvais. » Tuer son frère était dans le cœur de Caïn même lorsqu’il faisait son offrande à Dieu. Cependant, ce cœur était caché et uniquement son bon cœur, celui de faire une offrande s’était manifesté. Cela paraissait bon aux yeux de Caïn et des autres personnes, mais Dieu a vu « caché en dessous, » le cœur méchant, capable de tuer son frère. Dieu n’a pas pu accepter cette offrande faite avec un tel cœur. Caïn ne savait pas cela, c’est pourquoi il pensait qu’il était bon. C’est pourquoi Dieu a laissé la méchanceté de Caïn se manifester. Caïn a fini par tuer son frère.

Caïn s’est caché après avoir tué Abel. Dieu a demandé à Caïn : « Où est ton frère Abel ? » Qu’est-ce que Caïn a répondu ? « Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère ?» Il n’a pas simplement répondu qu’il ne savait pas, mais il a répliqué à Dieu. Dieu voulait lui montrer le cœur qu’il avait également. Après cela, Dieu l’a maudit.

« Et Dieu dit: Qu’as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi.

Maintenant, tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. » (Genèse 4 :10-11)

Caïn a mené une vie spirituelle dans laquelle il essayait d’être béni par Dieu, à travers le bien qu’il accomplissait, en remerciant Dieu et en faisant des offrandes. Dieu a ruiné tout cela. Caïn a fini par tuer son frère Abel et en s’opposant à Dieu il a été maudit. A ce moment-là, le cœur de Caïn s’est complètement brisé : « Mon châtiment est trop grand pour être supporté! » Sa volonté de faire le bien pour venir devant Dieu s’est complètement effondrée.

 

IL EST PUR SI LA LEPRE COUVRE SON CORPS ENTIER

Le livre de Lévitique chapitre 13 nous parle de la lèpre. Le contenu de ce texte est très intéressant. Une personne est impure si elle a un tout petit peu de lèpre. Elle est encore lépreuse si la lèpre se répand progressivement sur son corps. Mais, il est écrit qu’elle est déclarée pure si la lèpre couvre complètement son corps. En lisant ces écritures, j’ai pensé une fois que cela devait être une erreur de traduction : « Une personne est déclarée impure si elle a un tout petit peu de lèpre.

Comment pouvait-elle être déclarée pure si son corps tout entier est couvert de lèpre ? » J’ai donc cherché dans beaucoup d’autres Bibles, mais elles disent toutes la même chose. J’ai calmement médité sur cela. Si j’avais seulement une petite tache de lèpre, j’essayerais rapidement de la guérir. Mais, si elle se répandait sur le corps entier, il n’y aurait pas d’espoir pour moi. Cela nous enseigne le chemin de la vie spirituelle. Si nous n’étions que légèrement méchants, nous essayerions de faire le bien et d’accomplir la loi pour venir devant Dieu.

Cependant, nos chances de venir devant Dieu en faisant le bien s’effondrent complètement si nous sommes complètement méchants. Lorsque nous faisons nous-mêmes le bien, le chemin qui mène à Dieu s’effondre complètement, c’est alors que nous pouvons, par la Grâce de Jésus, changer le chemin de notre vie spirituelle et aller devant Dieu. C’est à ce moment que la vraie foi se forme. Tout comme nous achetons une nouvelle voiture s’il est impossible de réparer notre vieille voiture, de même nous devons abandonner notre vie spirituelle et rechercher un nouveau chemin si nous voyons qu’il est impossible de réparer notre méchante nature.

Mais, les gens, pour venir devant Dieu, sont constamment en train d’essayer de réparer leur vie spirituelle semblable à des voitures- épaves. Caïn était ainsi. C’est pourquoi Dieu a fait tomber toutes ses propres voies afin qu’il ne vienne pas à Dieu de cette manière.

Le cœur de Caïn s’est rempli de rage dès que son offrande n’a pas été acceptée, et, essayant à nouveau de faire quelque chose de bien, il a tué Abel. Pour couronner le tout, en contestant avec Dieu sa vraie méchante nature s’est complètement révélée. Maintenant, toutes ses voies pour venir devant Dieu à travers de bonnes œuvres ont été bloquées. C’est là que la vraie repentance s’est produite en Caïn. Il a déclaré : « Mon châtiment est trop grand pour être supporté! » et ses méthodes, et son cœur, se sont effondrés.

Caïn dont l’espoir était fondé sur son propre effort et sa propre bonté, s’est dirigé vers la recherche de la grâce de Dieu : « Dieu, je ne peux qu’être maudit parce que je suis un homme sale et méchant. Aie pitié de moi. Il n’ y a aucune autre issue que la destruction pour moi, si tu ne m’accordes pas ta miséricorde..» Dieu a commencé à travailler pour Caïn depuis ce point précis. Sur Caïn qui a dit : «Mon châtiment est trop grand pour être supporté!», Dieu a mis un signe pour que quiconque le trouve ne le tue pas. Dieu l’a conduit à recevoir le salut.

 

LORSQUE NOUS NOUS EFFONDRONS COMME CAÏN

Cette histoire ne concerne pas uniquement le Caïn d’il y a des milliers d’années, mais elle nous concerne également aujourd’hui. Tout comme Caïn, nous faisons des offrandes, des cultes et de bonnes œuvres pour venir devant Dieu. Dieu n’accepte rien du tout si nous essayons de venir devant Lui en ayant accompli quelque chose par nous-mêmes. Même ces choses qui paraissent bonnes sont également mauvaises.

Une personne qui est atteinte d’hépatite, a l’hépatite dans son sang quel que soit l’endroit où ce sang coule. Seul le mal peut provenir de nous, descendants d’Adam, souillés par le péché, quoi que nous faisons. « Le sang provenant de nos pieds peut être sale, mais le sang provenant de notre visage peut être propre.» Ça, c’est un jugement erroné.

Ce n’est pas possible. Nous renonçons à nous-mêmes lorsque nous comprenons le fait qu’il n’y a aucune bonté en nous. Si vous dites : « Il est impossible pour moi de me tenir devant Dieu à travers l’accomplissement de la loi et de vivre proprement ! » et que vous atteignez le stade du renoncement à vous-mêmes, vous êtes dans la position qui permet de recevoir la grâce de Dieu : « Dieu, maintenant, je suis une personne qui ne peut qu’être détruite.

S’il te plaît, prends pitié de moi ! » Une telle personne ne compte pas sur ses propres œuvres, mais sur le travail de Jésus. Elle va devant Dieu avec ce que Jésus a accompli. Alors, Dieu conduit sa vie pour qu’elle devienne une vie radieuse et bénie. C’est ainsi qu’il a toujours été révélé dans la Bible. Dans l’histoire de l’enfant prodigue dans le livre de Luc chapitre 15, lorsque c’est lui-même qui a œuvré, l’enfant prodigue, dans ses vêtements en lambeaux a mené une vie pitoyable dans une porcherie.

Quand il est tombé dans le péché, nous avons pu voir son image sale, dégoûtante, exactement comme Caïn. Lorsque le père s’est ensuite mis à l’œuvre, ce fils prodigue dégoûtant, est devenu propre et glorieux. Bien-aimés, la vie spirituelle, c’est de ne pas s’efforcer de faire le bien. Quand bien même, vous avez fait de bonnes œuvres, elles ne sont bonnes qu’à vos propres yeux.

Elles sont inutiles aux yeux de Dieu. La vie spirituelle, c’est de comprendre ce fait et de renoncer à soi-même : « Dieu, mes actions sont mauvaises mêmes si elles paraissent bonnes. Tout comme la confession de David : ‘‘ Je suis né dans l’iniquité, et ma mère m’a conçu dans le péché.’’ Je suis par nature, un amas de péché. Dieu, prends pitié de moi afin que Tu puisses me laver et m’accorder ta grâce.»

La vie spirituelle, c’est de ne pas compter sur vos propres œuvres, mais sur Jésus-Christ. Ainsi, le Sang de Jésus qui a coulé à la Croix vous purifie de vos péchés. Nous devenons saints en acceptant le Sang de Jésus. Ce n’est pas que nous devenons saints en ne commettant pas de péché ou en faisant du bien. Nous sommes dégoûtants et nous avons tous faits  le mal. Nous sommes des hommes qui ne pouvons qu’être détruits et maudits.

Caïn a tué son frère cadet et s’est opposé à Dieu. Après cela, il a compris qu’il n’avait aucune voie pour se sauver et il a cherché la grâce de Dieu. Juste à ce moment, Dieu a accordé Sa grâce à Caïn et l’a béni.

Tout comme Caïn, nous pouvons recevoir la grâce de Dieu lorsque notre propre bonté et notre justice s’effondrent complètement. J’espère qu’une telle grâce de Dieu abondera en vous.

 

AMEN !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *