Lot qui vient au secours de Dieu

« Ils appelèrent Lot, et lui dirent : Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions. Lot sortit vers eux à l’entrée de la maison, et ferma la porte derrière lui. Et il dit : Mes frères, je vous en prie, ne faites pas le mal ! Voici, j’ai deux filles qui n’ont point connu d’homme ; je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu’il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu’ils sont venus à l’ombre de mon toit. Ils dirent : Retire-toi ! Ils dirent encore : Celui-ci est venu comme étranger, et il veut faire le juge ! Eh bien, nous te ferons pis qu’à eux. Et, pressant Lot avec violence, ils s’avancèrent pour briser la porte. » (Genèse 19 :5-9)

 

L’homme qui croit en lui-même

J’ai toujours fréquenté l’église depuis que je suis jeune. Regardant en arrière je ne savais rien de la Bible, cependant avec le peu de connaissance de la Bible que j’avais, je présumais que garder la loi et vivre honnêtement était faire le bien dans la vie spirituelle.

Mais, en fin de compte, tandis que je vivais ma vie spirituelle, je sentais les limites à cela. Cela ne fonctionnait pas, peu importe combien  je m’efforçais de faire le  bien, et j’en vins à réaliser que mon cœur était sale et méchant.  Puis  j’ai reçu la Grâce de Dieu et  le Salut.

Je suis né de nouveau, non parce que je faisais de bonnes œuvres ou étais sincère, mais en réalité parce que j’étais méchant et mauvais.

« Je ne peux plus garder la loi. Je ne peux plus rien faire de bon. Je ne peux pas plaire à Dieu. »

Un jour cette vérité s’éleva fortement dans mon cœur. En d’autres mots, le cœur de croire en moi-même s’écroula, et étonnamment, je fus capable de croire en Dieu. Pendant longtemps j’avais la ferme pensée de croire en moi-même et je décidais de chaque chose selon mes propres critères. Ainsi quand la Parole de Dieu et mes pensées étaient différentes, ma pensée prenait la priorité sur la Parole de Dieu.

Il n’y avait aucun problème quand mes pensées et celles de Dieu étaient les mêmes, mais quand elles différaient il semblait que j’échouerais si je suivais la Parole de Dieu. Cela aurait été bien de suivre la Parole de Dieu mais il semblait que j’irais au devant des difficultés et que je serais détruit, c’est pourquoi je suivais mes pensées.

Quand  bien même je travaillais dur pour être bon, je pensais, « je peux aller au ciel, si je prie, si je lis ma Bible, et vis comme une bonne personne. Dieu me regardera favorablement. »

C’était comme cela que je pensais. Dans la Bible il y a beaucoup de conversation entre Dieu et l’homme. Abraham, Noé, Moïse, et beaucoup d’autres parlaient avec Dieu. L’unique élément dans toutes ces conversations entre Dieu et l’homme est que Dieu parle toujours comme Dieu et l’homme parle à partir de l’opinion centrée sur l’humain.

Parce que l’homme ne peut pas voir Dieu et vit seulement dans son propre monde, il lui semble que l’homme est grand.  Il semble à l’homme qu’il a plus de puissance qu’il n’en a réellement,  d’où le fait qu’il a des attentes peu réalistes sur ce qu’il fait.

 

Les gens s’intoxiquent eux-mêmes

Il n’y avait pas dix justes dans la ville de Sodome et Gomorrhe. Lot, plutôt que de conduire plus de personnes pour recevoir le salut, s’enfonçait, avec sa famille , de plus en plus dans le péché.

Il n’y avait aucune obligation pour Lot de rester  dans un endroit où les gens ne recevaient pas le salut. Donc, les anges vinrent dans cette ville pour la détruire et sauver Lot.

Mais quand les anges arrivèrent, le peuple de Sodome vit que quelques nouvelles personnes étaient arrivées et se rendaient à la maison de Lot pendant la nuit. Ils crièrent sur Lot en disant,  « fais sortir ces hommes pour que nous les connaissions. »

Cela veut dire qu’ils voulaient avoir des relations sexuelles avec eux. Lot sortit vers eux, ferma la porte derrière lui et parla aux hommes de Sodome.

« Mes frères, ne faites pas cela. Ces gens sont venus me voir, mais j’ai deux filles qui n’ont pas connu d’homme. Je vous les donnerai et vous ferez ce que vous voulez avec elles. Mais ne faites pas cela avec ces hommes. »

Lot savait que ces hommes, qui le visitaient, venaient de la part de Dieu. Quand tout d’abord j’ai lu ces mots, je pensais que Lot était très bon. Je le voyais allant jusqu’au sacrifice de ses propres filles pour protéger les anges et pensais, «  Oh là là ! Lot a un cœur tellement gentil. C’est pour cela qu’il fut sauvé. »

C’était ce que je pensais. Cependant tandis que le temps passait et que je réexaminais les Ecritures, ce n’était pas ainsi. C’est Dieu qui est supposé  sauver Lot. Comment Lot pouvait-il sauver les anges de Dieu ?

Les gens sont indulgents envers eux-mêmes et se considèrent grands. Ils disent, « Je prêche l’Evangile pour Dieu, je construis une église pour Dieu, » et ils vivent, se faisant plaisir, en faisant quelque chose pour Dieu. Il y a tant de personnes comme cela.

C’est la raison pour laquelle ils ne peuvent recevoir ce que Dieu a fait pour eux. C’est un grand problème dans leurs vies spirituelles. Moi aussi j’ai longtemps pensé comme cela.

J’ai fait beaucoup de choses pour Dieu. Je lisais la Bible, me levais tôt le matin pour prier, enseignais les étudiants de l’école du dimanche… Quoique j’avais beaucoup de péchés, je pensais que si je faisais encore plus de travaux et encore mieux, Dieu considérerait ces bonnes œuvres et me recevrait au ciel.

Cependant, par la suite, tandis que je lisais la Bible, je compris que Dieu n’accepte rien de l’homme car nous sommes de sales pécheurs.

Je vins aussi à réaliser, que quoi que je puisse faire pour Dieu c’est inutile. Je vins à réaliser que j’étais un être vraiment honteux et fou devant Dieu.

Vous pensez que vous faites bien et que vous faites beaucoup de bonnes choses pour Dieu. Quiconque pense qu’il peut travailler pour Dieu est complètement intoxiqué par lui-même.

Les personnes ivres perdent leur santé mentale et ne peuvent penser de manière logique et pensent qu’elles-mêmes sont grandes. Non seulement elles s’enivrent d’alcool  mais elles deviennent souvent intoxiquées par elles-mêmes.

Les personnes qui s’intoxiquent elles-mêmes pensent, que si elles essayent de faire quelque chose, elles peuvent faire bien ; et si elles font quelque chose, cela réussira bien. Elles pensent qu’en s’impliquant, les choses de Dieu iront bien et l’église ira bien.

 

Pourquoi  Uzza  fut-il  tué ?

Quand David apporta l’arche de la maison d’Abinadab à la ville de David dans  2 Samuel  6 V 3, l’arche était transportée sur un nouveau char. Quand ils arrivèrent au seuil de Nachon, les bœufs ébranlèrent le char et Uzza le retint. Dieu frappa et tua Uzza sur le champ.

Beaucoup de personnes m’ont posé des questions à ce sujet. L’arche aurait été renversée si Uzza ne l’avait retenue. Uzza retint l’arche pour servir Dieu. Alors pourquoi Dieu frappa-t-il Uzza ?

Je donne toujours la même réponse. S’il y a une chose qui peut froisser la fierté de Dieu, au plus haut point, c’est que Dieu survivrait à travers l’aide de l’homme. Si c’était le cas, alors Dieu ne serait pas Dieu.

Si l’arche avait été épargnée d’une chute parce qu’Uzza l’avait retenue, cela voudrait dire que l’homme peut prendre la défense de Dieu. Chaque fois que cela arriva, Dieu terrassa froidement l’homme arrogant.

« J’ai fait quelque chose pour Dieu, j’ai fait quelque chose pour l’église ; j’ai construit  cette église ; qu’arriverait-il à l’église si je n’étais pas là ? » toutes ces pensées sont maudites.

 

Dieu n’est pas un commerçant

Une fois, je suis allé à l’hôpital et il y avait là une personne en phase terminale qui me dit ceci : « Pasteur, priez pour moi. Si je suis guéri de cette maladie, je donnerais la moitié de ma richesse à Dieu. » Je lui répondis : « Monsieur, si vous faites cela, Dieu vous maudira. »

«  Quoi ? Que voulez-vous dire ? »

« Pensez-vous que Dieu est un commerçant  qui reçoit de l’argent s’Il vous guérit ? C’est ce que Dieu hait le plus. Quand Dieu donne quelque chose à l’homme, Il ne le fait non pour être payé, mais Il le fait pour accorder sa Grâce gratuitement. »

L’homme peut recevoir la Grâce de Dieu.  Dieu nous donna nos corps, la pluie, l’air, la lumière du soleil…Nous ne payons pas 50 dollars pour un joli nez, 20 dollars pour un nez plat, 20 dollars pour un nez de cochon comme nous payons pour avoir en option l’air conditionné d’une voiture, n’est-ce  pas ?

Nous avons reçu nos corps par Grâce. Dieu envoya son Fils, Jésus-Christ, sur cette terre, pour être crucifié afin de nous pardonner nos péchés. Ceci nous fut donné par Grâce. Nous n’avons payé aucun salaire d’aucune sorte. Dieu n’est pas un commerçant.

« J’ai fait cela, alors aide-moi. J’ai donné ma dîme, alors bénis-moi. »      Ceci  offense le plus Dieu.

Quand un mendiant demande des aumônes, il devrait dire « si vous ne m’accordez pas cette grâce, je peux vraiment mourir de faim. Ayez pitié de moi et accordez-moi cette grâce. S’il vous plaît donnez-moi de l’argent. »

Ceci est l’attitude d’un mendiant. Si le mendiant dit,  « je vous paierais 1.000 dollars plus tard, alors donnez-moi de la nourriture dès maintenant ! » Cette personne n’est pas un mendiant mais un extorqueur.

Quand nous allons devant Dieu, nous sommes des personnes qui ne pouvions qu’être maudites et nous ne faisons rien de bien. Même si il y a quelque chose que vous faites de bien, cela n’est rien devant Dieu.  Il n’y a rien de bon que vous puissiez présenter.

C’est pourquoi nous devons simplement recevoir la Grâce que Dieu nous donne à travers la compassion qu’Il a pour nous. « Dieu, ma vie se finit là parce que je suis malade, mais je serais reconnaissant si tu m’accordais ta Grâce et guérissais ma maladie. »  Dire cela est l’attitude correcte. « Guéris moi parce que je paierai tel prix d’argent. » Cela, c’est payer un salaire, ce n’est pas recevoir la Grâce.

La Grâce peut seulement être Grâce quand cela ne demande aucune sorte de salaire.

J’ai dit à l’homme malade, « Monsieur,  Dieu n’est pas content avec cela. Pensez vous que Dieu souffre parce qu’Il manque d’argent ? Je pense qu’il est bon que vous offriez une large somme d’argent, mais Dieu n’est pas content à ce sujet. Dieu espère que vous disiez,  je suis une personne qui peut seulement être détruite. Aie compassion de moi, accorde moi ta Grâce et sauve moi. »

Dieu est content avec cela.  Ce que Dieu hait le plus c’est quand vous dites, « sauve moi puisque j’ai fait le bien. »

« Aide moi puisque j’ai été loyal envers toi. »

« Accorde -moi ta Grâce parce que j’ai fait ceci et cela. »

Donc, quand nous venons à Dieu, nous devons venir les mains vides, cherchant sa Grâce et sa Miséricorde.

 

Il  n’y a aucun autre chemin pour le salut que la grâce

Quand Dieu fut sur le point de détruire Sodome et Gomorrhe, il alla là-bas pour sauver Lot et sa famille. Stupidement Lot essaya de sauver Dieu lui-même. Il essaya de protéger Dieu. C’est ce que Dieu hait le plus. Il veut nous enseigner cela. Quand Dieu sauve l’homme, Il le fait sans l’aide de l’homme.

C’est comme cela dans chaque histoire de salut. Le fils prodigue ne devint pas propre en faisant quelque chose de lui-même quand il retourna vers son père. Il portait des guenilles et revenait comme un mendiant affamé. Mais le père le nettoya, le sanctifia, et le rétablit. Il n’y a rien que le fils prodigue n’ajouta en aucune manière.

Cela venait 100% du père. Les sales guenilles furent enlevées. Il lui mit de nouveaux habits, un anneau à son doigt, des nouvelles chaussures à ses pieds, le veau gras fut tué et il fut nourri. Tout cela venait du père.

Ceci est aussi vrai dans la parabole de l’homme qui tomba au milieu des brigands. Il y avait un homme qui tomba au milieu des brigands alors qu’il se rendait de Jérusalem à Jéricho.

Un samaritain vint à passer par ce chemin, le vit et eut compassion de lui. Ce samaritain s’approcha de lui, versa de l’huile et du vin sur ses blessures, l’attacha sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui.

Puis le jour suivant, il donna deux deniers à l’hôtelier et dit « aie soin de lui. Et ce que tu dépenseras de plus je te le rendrai à mon retour. »  Il n’y a rien que l’homme, qui était tombé au milieu des brigands, ait fait pour recevoir le salut.

Tout ce qu’il a pu faire c’est de réaliser qu’il était un homme qui ne pouvait que mourir et s’abandonner au samaritain.

Que pensa l’homme qui était tombé au milieu des brigands ? « Le prêtre, l’ayant vu, passa outre ainsi que le lévite. Il n’eut d’espoir que dans le samaritain et regarda à lui : « je ne peux que mourir, à moins qu’il ne m’accorde sa grâce et me sauve. »

Ainsi, pour nous, il ne doit y avoir aucun autre chemin, que le Sang de Jésus et la Grâce du Seigneur pour recevoir la Grâce et la Miséricorde de Dieu. Cependant les gens sont stupidement trompés par Satan et pensent que s’ils font le bien et travaillent pour Dieu, Dieu les sauvera. Il y a tant de gens qui, mettent ainsi leur espoir en eux-mêmes.

La tentative de Lot de sauver Dieu était un travail complètement vain. Lot offrit ses deux filles aux hommes de Sodome mais ils essayèrent tout de même de briser sa porte. Lot échoua dans sa tentative de « sauver Dieu » et Dieu commença à travailler à partir de ce moment.

Il aveugla tous les hommes qui étaient dehors. Alors Il dit à Lot de s’enfuir rapidement.

Comme Lot s’attardait, Dieu lui tint la main et le conduisit dans un endroit sûr. La tentative de Lot de sauver Dieu échoua mais le salut accompli par Dieu fut achevé. Tous, nous sommes vraiment de sales pécheurs qui ne peuvent qu’être détruits.

C’est pourquoi nous devons recevoir la Grâce. La personne qui a le plus de foi est celle qui cherche la Grâce de Dieu et s’abandonne elle-même à Dieu pour être conduite par Lui.

 

J’ai servi pendant 14 ans en prison, aussi pourquoi ne puis-je pas  aller au ciel ?

Je suis allé une fois au Vietnam et j’ai rencontré un pasteur d’une église souterraine. C’était une personne qui avait été emprisonné pendant 14 ans à cause de Jésus. Il put garder sa foi et ne pas renier Dieu.

C’était une personne admirable. Cependant, tandis que je lui parlais, je fus surpris car il croyait qu’il  pouvait aller au ciel  parce qu’en prison pendant 14 ans, il garda sa foi. C’est quelque chose d’énorme, que de servir de la sorte, mais comment cela peut-il être comparé à la Croix de Jésus ?

Cependant, dans son cœur, son service en prison pendant 14 ans était plus grand que le Sang que Jésus avait répandu. « J’ai souffert ici en prison et étais dans le tourment pour le Seigneur. Ma famille aussi souffrit beaucoup. Bien sûr, je suis sauvé. » Il était ardemment loyal, mais ne connaissait pas la Bible.

Je lui expliquais en détail. « Le salut n’est pas accompli à travers nos œuvres.  Nous ne sommes pas sauvés parce que nous faisons quelque chose. Nous sommes sauvés uniquement par la Grâce de Jésus. »

Il ne voulait pas accepter cela. « Vous, avez-vous été emprisonné pendant 14 ans ? Essayez ! Savez-vous combien cela est dur ? J’ai gardé mon cœur malgré cela.  Pourquoi ne puis-je pas aller au ciel ? »

« Non, nous ne pouvons jamais être sauvés par nos œuvres, peu importe ce qu’elles sont. »

Si nous pouvions être sauvés par nos œuvres 100 fois, 1000 fois plus grandes, cela n’aurait pas été nécessaire que Jésus soit crucifié. Cependant, c’est parce que nous ne pouvons pas le faire, que Jésus fut crucifié.

Nous sommes méchants de nature et Dieu nous a déjà notés comme « méchants. »  Maintenant nous avons besoin de recevoir la justice de Jésus afin d’être justes.

Cela ne peut pas être par nos actions. Je vis combien il fut déçu tandis qu’il écoutait ce que je lui disais. Le jeune homme riche en entendant les Paroles de Jésus, comme cet homme aussi, s’en alla anxieux  car il sentait qu’il avait fait beaucoup pour Dieu.

 

En dehors de la stupidité de Lot et espérant en Dieu.

Vous ne devez rien avoir quand vous venez devant Dieu. En fait nous n’avons rien. Cependant, Satan nous donne à penser que si nous apportons notre bonté et les quelques œuvres que nous avons faites de bien, Dieu les acceptera. Satan nous fait croire cela pour nous empêcher de croire en la Grâce de Jésus. Nous avons tous été catalogués comme méchants devant Dieu…

Romains  3  V 10  «  Il n’y a point de juste, pas même un seul. »

Dieu est le seul qui soit bon. C’est pourquoi nous devons devenir une partie de Jésus. Nous sommes bons quand nous avons les choses de Jésus. Notre propre bonté semble bonne à nos yeux, mais ne signifie rien aux yeux de Dieu.

Lot, stupidement, essaya de « sauver Dieu » par lui-même, mais au lieu de cela, Dieu sauva Lot. Maintenant arrêtons d’essayer de faire quelque chose pour Jésus, comme Lot l’a fait, afin d’être récompensé. J’espère que nous allons réaliser que nos actions ne sont rien devant Dieu, qu’elles sont vides et que nous allons renoncer à toutes nos œuvres.

Jésus dit : « Quiconque voudra me suivre devra renoncer à lui-même. » Une personne qui renonce à elle-même doit aussi renoncer à toutes ses actions. C’est cela renoncer à soi-même.

Vous devez renoncer à vous-même et accepter dans votre cœur ce que Jésus a fait pour vous.

Alors, c’est seulement lorsque vous mettez votre espoir et votre foi dans ce que Jésus a fait et que vous venez devant Dieu que vous pouvez recevoir la Grâce de Dieu et obtenir la vie éternelle.

2 commentaires

  • Oumarou

    Amen que Dieu soit loué aux siècles des siècles éternellement

  • Nadège Raimondi

    Dieu m’a montré mon coeur dans cette prêche, malgré que je sois sauvée, j’ai toujours dans certaine situations pensé que Dieu doit faire ceci ou cela parce que je suis son enfant. Merci Dieu pour sa parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *