Liberté et paix pour les hommes de foi

« Abraham était vieux, avancé en âge ; et l’Eternel avait béni Abraham en toute chose. Abraham dit à son serviteur, le plus ancien de sa maison, l’intendant de tous ses biens : Mets, je te prie, ta main sous ma cuisse ; et je te ferai jurer par l’Eternel, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, de ne pas prendre pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j’habite, mais d’aller dans mon pays et dans ma patrie prendre une femme pour mon fils Isaac. Le serviteur lui répondit : Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays-ci ; devrai-je mener ton fils dans le pays d’où tu es sorti ? Abraham lui dit : Garde-toi d’y mener mon fils ! L’Eternel, le Dieu du ciel, qui m’a fait sortir de la maison de mon père et de ma patrie, qui m’a parlé et qui m’a juré, en disant : Je donnerai ce pays à ta postérité, lui-même  enverra son ange devant toi ; et c’est de là que tu prendras une femme pour mon fils. » (Genèse 24 :1-7)

 

LES DEUX VIES OPPOSEES

 

La Bible nous parle du monde de la foi. La vie d’une personne qui a la foi est très différente de celle qui n’a pas la foi. Il n’y avait pas d’électricité dans la maison que j’habitais en Corée à la campagne.

Donc, quand l’électricité fut installée, notre maison devint bien éclairée et nos vies ont complètement changé. Une fois que nous avons eu l’électricité, nous pouvions regarder la télévision, utiliser un réfrigérateur et allumer l’air conditionné.

De même quand j’ai eu ma première voiture, ma vie changea beaucoup ; changea tellement que ma vie d’après ne pouvait en aucune façon être comparée à ma vie d’avant.

Dieu est avec nous et Jésus est à nos côtés.  Les personnes qui ont la foi ont Jésus dans leur cœur, tandis que celles qui n’ont pas la foi n’ont pas Jésus dans leur cœur. En d’autres mots, bien que vous ayez une voiture, vous ne pouvez pas l’utiliser si vous pensez que vous n’en avez pas. Bien que vous ayez de l’électricité, vous ne pouvez l’utiliser si vous pensez que vous ne l’avez pas.

De telles personnes n’ont pas la foi. Bien que Dieu soit là et aide les gens comme eux, ils n’essaient pas de résoudre leurs problèmes avec l’aide de Dieu. Ils ne reçoivent pas la grâce et la miséricorde de Dieu mais essaient d’accomplir les choses par eux-mêmes quel que soit ce que cela leur coûte.

L’unique caractéristique de ceux qui n’ont pas la foi est de ne pas croire que Dieu travaille, et  ils peinent seuls pour tout faire eux-mêmes.

D’une certaine façon, Abraham était comme cela. Dieu avait clairement promis à Abraham : « Je ferai de toi une grande nation. » Quand Dieu promit cela, si Abraham avait cru en disant : « Dieu me donnera beaucoup de descendants », alors il aurait eu la vraie liberté et la vraie paix.

Cependant, puisqu’il n’avait pas la foi, alors qu’il devenait vieux Abraham peina lui-même pour avoir un fils.

Ceci n’était pas seulement vrai avec Abraham, mais la vie spirituelle de chacun paraît être la même. Par exemple, si nous ne connaissons pas la volonté et la providence de Dieu dont le Fils fut crucifié pour pardonner nos péchés, nous luttons nous-mêmes pour nous libérer du péché. En faisant cela nous ne nous libérons pas du péché ; mais nous continuons à pratiquer ce que nous faisons seulement parce que nous ne pouvons pas croire que Dieu nous libéra du péché.

Quand il y avait des problèmes, des souffrances ou des soucis dans ma vie, je n’avais pas le pouvoir de m’occuper de ces problèmes. J’avais la paix et le repos quand j’avais la foi que Dieu est avec moi et qu’Il s’occupe de ces problèmes.

Dieu travaille quand nous regardons à Lui. La Bible dit dans  MARC  11 V 24  « C’est pourquoi je vous le dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. »

La Bible dit clairement que si vous croyez que Dieu accomplira quelque chose, cela sera fait. Mais parce que les gens n’ont pas la foi que Dieu accomplira toute chose et parce qu’ils sentent que Dieu ne le fera pas, nombreux sont ceux qui vont essayer de les accomplir par eux-mêmes.

 

LE MOMENT OU ABRAHAM CHANGEA

 

Jusqu’à un certain moment Abraham vivait sans avoir la foi en Dieu. Il suivait Dieu en ce qui concernait certaines choses et Dieu bénissait Abraham concernant ces choses. De plus, Dieu travaillait sur Abraham, mais ce ne fut qu’à l’âge de 99 ans qu’Abraham eut la foi.

Dieu est apparu à Abraham quand il avait 99 ans et lui dit GENESE 17 V 5 : « On ne t’appellera plus Abram ; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d’une multitude de nations » Puis il dit : « Ta femme, Sarah t’enfantera un fils ».

Vraiment à ce moment-là quand Abraham regardait à lui-même, il  semblait qu’il ne pouvait en aucune façon avoir un fils. De plus sa femme Sarah était âgée et il avait cessé d’aller vers  elle depuis sa ménopause.

Alors il pensait qu’il serait encore plus difficile pour sa femme d’avoir un enfant puisqu’elle n’avait pu en avoir un quand elle était jeune.

C’est pourquoi, Abraham rit et répondit GENESE 17 V 18 : « Oh qu’Ismaël vive devant ta face ! » A cet instant Dieu combattait Abraham.

GENESE  17 V 19 : « Non Certainement ta femme t’enfantera un fils, et tu l’appelleras du nom d’Isaac. »

Quand Dieu dit cela pour la deuxième fois, le cœur d’Abraham qui,  jusqu’à présent, ne croyait pas qu’il aurait un enfant, changea en entendant ces mots.

« Ceci était ma pensée ; mais pourquoi n’aurais-je pas un fils si Dieu me permet d’avoir un fils! »

A partir de ce moment-là, la foi d’Abraham en Dieu changea. Avant il entendait la Parole de Dieu en se fondant sur sa propre expérience et sa propre connaissance. Maintenant, il ignorait tout de cela et recevait la Parole de Dieu exactement telle qu’elle était.

Quand il eut la foi et que son cœur devint un avec le cœur de Dieu qui lui disait qu’un fils lui serait donné, le travail de Dieu put commencer. Nous avons besoin de ce procédé tandis que nous vivons notre vie spirituelle.

Il doit y avoir ce procédé dans vos propres pensées : un changement du monde de la pensée fondé sur votre propre expérience de vie.

Quand le temps passa et qu’Isaac grandit, Dieu, un jour, appela Abraham et lui demanda d’offrir Isaac en holocauste sur le Mont Morija.

Autrefois, il aurait dit : « Comment pourrai-je tuer mon fils bien-aimé ? Je ne peux faire cela …» Mais Abraham connaissait précisément le cœur de Dieu.

Puisque Dieu m’a dit qu’il me donnerait beaucoup de descendants par Isaac, donc, en fin de compte Isaac vivra et aura un fils.

C’est pourquoi Abraham n’hésita pas à offrir Isaac en holocauste. Abraham avait la foi que même s’il tuait Isaac, le brûlait et le réduisait en cendres, Dieu lui redonnerait vie selon Sa promesse et pourvoirait à de nombreux descendants aussi nombreux que les étoiles dans le ciel et le sable du bord de la mer. Abraham savait exactement que c’était le travail de Dieu, et non le sien, d’avoir beaucoup de descendants.

Donc, lui n’avait rien à faire, il se sentait libre et en paix.

 

LE CONFLIT DU SERVITEUR ANCIEN

 

Encore quelques années passèrent et ce fut le temps pour Isaac de se marier. Abraham  pensait à cela. Isaac devait se marier afin qu’il puisse devenir une grande nation. Cependant, si cette femme ne pouvait pas avoir d’enfant, ce  n’était pas un problème parce que Dieu ferait en sorte qu’elle puisse avoir un fils. Même si cette femme n’avait que la peau et les os et devait épouser Isaac, cela n’aurait aucune importance parce que Dieu la rendrait forte.

Par exemple si Dieu crée une personne pour devenir roi, il deviendra roi. Même David, le berger, devint roi. Dieu fit de Joseph un gouverneur. Bien qu’il fût mis en prison pour avoir « soi-disant » essayé de violer la femme de son maître, Joseph qui était en prison devint gouverneur.

Abraham avait la foi pour croire. Autrefois cependant il n’avait pas la foi en Dieu et c’est ainsi qu’il travaillait dur et s’efforçait d’avoir un fils par ses propres moyens ; mais maintenant il parvenait à lire le cœur de Dieu. Il avait 100 ans et sa femme était si âgée qu’il avait cessé d’aller vers elle depuis sa ménopause. En dehors de cela Abraham avait la foi : puisque c’est Dieu qui lui donnerait un fils pour tenir sa promesse, en fin de compte Dieu accomplirait Sa volonté.

Abraham était maintenant libre et sans souci concernant la recherche d’une femme pour Isaac. « Je ne dois pas aller chercher une femme pour mon fils ».

Alors il envoya l’ancien serviteur de sa maison : « Va et ramène-moi la femme qui sera l’épouse d’Isaac, mon fils. »

En entendant les paroles d’Abraham, lui demandant de ramener la femme qui sera l’épouse de son fils, le vieux serviteur était très ennuyé de cette tâche. Pourquoi ?

Abraham avait la foi de croire en Dieu ; mais le serviteur n’avait pas cette foi dans son cœur.

« Je souhaiterais que le fils du maître puisse venir avec moi… » De cette façon il se sentirait soulagé parce que ce serait la femme choisie par Isaac lui-même.

« Quelle femme verrait un vieil homme comme moi et le suivrait ? »

Il demanda alors à Abraham « Si la femme ne veut pas me suivre, pourquoi ne prendrais-je pas le fils du maître pour le lui présenter afin qu’elle vienne avec moi ? »

« N’emmène pas mon fils là-bas. Pourquoi mon fils devrait-il aller dans le  pays d’où Dieu m’a sorti ? Dieu m’a clairement promis qu’Il me donnerait une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et le sable du bord de la mer. Il a donc sûrement préparé l’épouse d’Isaac. Alors, va ! »

En écoutant Abraham, le vieux serviteur changea son cœur : « C’est vrai,    Dieu a travaillé de cette façon avec mon maître et Il aura déjà préparé la belle-fille de mon maître. »

 

LA FOI CONFIRME LE CŒUR DE DIEU

 

Abraham devint soulagé de toutes choses après avoir connu le cœur de Dieu. Dieu tiendra sa promesse d’une grande nation par l’intermédiaire d’Isaac et Dieu, de cette descendance, a planifié de faire naître le Messie, sauveur de l’humanité.

Ainsi Abraham croyait que la volonté de Dieu s’accomplirait quoi qu’il arrive et Abraham se sentait complètement libre de tous soucis.

Beaucoup de gens sont stupides de penser que croire en Dieu ,c’est simplement aller à l’église, lire la Bible, et garder la Parole de Dieu. La vraie foi est de connaître le cœur de Dieu et croire que Dieu accomplira toute chose. Vous devez confirmer cela avec le cœur de Dieu.

Par exemple, supposons que je vais voir un ami pour lui emprunter de l’argent et que ,pour une raison ou une autre, il refuse. Ce que je veux connaître c’est le cœur de cet ami.  « A-t-il l’intention de me prêter cet argent mais n’en a pas les moyens ? Ou me donne-t-il des excuses parce qu’il ne veut pas me prêter l’argent ? »

Je vais essayer de sentir le cœur de mon ami. « Ah cet ami n’a pas la moindre intention de me prêter l’argent. »  Alors je n’ai pas besoin de lui parler encore d’argent. Par contre si mon ami dit : « Je te demande pardon, je n’ai pas l’argent tout de suite ; mais je pense qu’il y aura de l’argent sur mon compte demain matin. Est-ce que cela ira si je te donne l’argent demain matin?  »

Je pourrais confirmer que mon ami a à cœur de me prêter l’argent. Alors je me sentirais libéré. Abraham croyait en ses propres pensées avant de recevoir la confirmation du cœur de Dieu. Pourtant il vint à croire Dieu en connaissant la volonté et le cœur de Dieu dans la Parole de Dieu.

« Dieu s’est décidé à me donner un fils. Il a décidé de me donner beaucoup de descendants par mon fils Isaac. Alors Il le fera. »

Une fois que cette assurance, cette foi entra dans le cœur d’Abraham, il n’y avait aucun besoin pour Abraham de s’efforcer de trouver une femme pour Isaac : parce que c’était maintenant le travail de Dieu, Dieu le ferait. Ceci est la vie spirituelle.

 

LA CONDITION EST : « DIEU EST-IL CONTENT DE CELA ? »

 

J’ai fait face à beaucoup de difficultés pendant ma vie avec le Seigneur jusqu’à maintenant. Quand j’ai commencé à prêcher l’Evangile, j’ai essayé d’organiser une retraite.

Nous n’avions pas de lieu, ni d’argent, alors nous nous rassemblions chaque soir et tenions des réunions de prières. Les frères travaillaient dur toute la journée et venaient dans la soirée au service de la prière.

La plupart du temps ils étaient si fatigués qu’ils s’endormaient en priant. Une personne se réveillait, priait et s’endormait, puis une autre priait et s’endormait.

C’est comme cela que les réunions de prières ont commencé. Nous n’avions aucun moyen ni aucune méthode, nous priions. Après avoir prié pendant une semaine environ, c’était surprenant de voir que nous gagnions des forces malgré la fatigue.

Après avoir prié comme cela pendant deux semaines rien dans les circonstances n’avait changé, mais nous avions la certitude dans nos cœurs que Dieu était content que nous ayons ce temps de prière et plus tard s’il plaît à Dieu « Dieu nous permettrait d’avoir cette retraite ! »

Et puis nous remercions Dieu  « Dieu merci, nous ne doutons pas que tu agiras pour nous. »  C’était ce qui émanait librement de nos cœurs.

Maintenant nos prières  ne se terminaient pas par des soucis ou des inquiétudes mais par des remerciements.

Le temps de la retraite approchait, nous n’avions toujours pas l’argent et nous ne pouvions rien faire. Malgré cela nous nous sentions libres et en paix parce que nous avions foi en Dieu. Alors nous avons vu toutes ces choses s’accomplir.

Après avoir eu tant d’expériences, quand je prêchais l’Evangile, je ne voulais pas savoir si « cela est humainement possible ou non?  »  Mais je voulais plutôt savoir « Est-ce que cela plaît à Dieu ou non?  »

Quand nous avons commencé à prier, nous avons prié Dieu pour nos requêtes ; mais tandis que nous avons continué à prier, le cœur de Dieu devint intimement présent en nous.

Après que nous ayons continué pendant quelques temps, nous avons vu le cœur de Dieu se manifester et avions la foi : « Peu importe comment cela semble à l’homme, cela sera accompli parce que c’est la volonté de Dieu!  »

Alors nous avions la vraie liberté.

Quand nos cœurs devinrent proches de Dieu et que nous venions à connaître le cœur de Dieu, nous nous sommes reposés et Dieu travailla à partir de ce moment-là. Je continuais à voir souvent comment Dieu accomplissait ce qui est humainement impossible.

 

UNE FOIS QUE VOUS CONNAISSEZ LE CŒUR DE DIEU

 

En recevant le pardon des péchés, ce n’est pas que vous ayez à trouver quelque chose pour avoir l’assurance du pardon des péchés. Que vous pleuriez, que vous ayez la sensation de brûler ou d’être submergé ou autre, de telles choses ne sont pas importantes.

Vous devez chercher le cœur de Dieu parce que c’est Lui qui pardonne les péchés, pas vous. Nous devons ouvrir la Bible et chercher le cœur de Dieu parce que nous ne connaissons pas le cœur de Dieu. Tout comme Abraham obtint la liberté en toute chose après avoir connu le cœur de Dieu.

Toutes choses ont été prises en charge pour nous en ce qui concerne le problème du pardon des péchés après que nous ayons connu le cœur de Dieu.

« Ah, Dieu dit qu’Il veut laver mes péchés. C’est pour cela qu’Il envoya Son Fils Jésus. S’Il a permis que Jésus soit crucifié pourquoi hésiterait-Il pour me laver de mes péchés ? Dieu a fait crucifier Jésus afin que mes péchés soient lavés. Dieu n’aurait pas offert Son Fils si mes péchés ne pouvaient être lavés par la mort de Jésus à la croix. Quand Jésus a lavé mes péchés en étant crucifié ! Mes péchés ont été lavés. »

Ceci confirme les Ecritures. Peu importe ce qu’il vous semble, si pour Dieu  vos péchés ont été lavés, ils sont lavés. Lisez le cœur de Dieu dans les Ecritures pour recevoir la confirmation que vos péchés ont été lavés et là vous trouverez l’assurance du pardon des péchés.

Dire que « j’ai commencé à pleurer, j’ai ressenti comme si je brûlais ou mon corps était frissonnant n’est pas une preuve que vous avez reçu le pardon des péchés. Vous devez recevoir cette assurance du pardon des péchés non par vous-même mais par Dieu. »

C’est difficile car les gens ne savent pas cela et essaient d’avoir cette assurance par leurs propres émotions et sentiments.

 

ALORS DIEU VA  ACCOMPLIR

 

Pendant longtemps Abraham a décidé chaque chose par ses pensées. Puis un jour il vit, non son propre cœur mais le cœur de Dieu. « Dieu veut me donner un fils. »

Maintenant il savait cela clairement.  « Une grande nation serait formée à travers son fils. Ceci peut être réalisé car c’est le cœur de Dieu. Dans la recherche d’une belle-fille, Dieu a préparé une femme qui sera la meilleure pour Isaac, donc ce n’est pas un problème si je ne vais pas la chercher moi-même mais que ce soit mon serviteur ancien qui aille la chercher. »

Abraham avait cette foi. Toutes les choses que j’avais à faire disparaissaient aussi quand je vins à connaître le cœur de Dieu parce que Dieu a fait toutes choses pour pardonner mes péchés.

J’ai aussi vu que c’était Dieu qui faisait le travail de l’Evangile après le Salut. « C’est comme cela que Dieu travaille ! Alors Dieu accomplira toutes choses ! »

Je me sentais très libéré et étais en paix. Ainsi ayant la foi, je pouvais voir que Dieu travaillait en moi.

Dans la Bible il y a un temps où l’homme travaille et un temps où Dieu est au travail. C’est toujours un problème quand l’homme travaille ; mais quand Dieu travaille  toutes choses deviennent bénédictions.

C’est difficile quand vous essayez de faire tout vous-même parce que vous n’avez pas la foi en Dieu. La vraie foi est de connaître le cœur de Dieu, de croire qu’Il fera le travail et de placer votre espérance en Lui.

2 commentaires

  • oumarou

    quand je fais les efforts j’échoue toujours mais quand je me jette en m’apuyant sur Dieu Tout marche toujours pour moi. c’est quand je suis faible que je devient fort. Dieu est merveilleux qu’Il m’accorde la grace de lire sa Parole et de parler de Lui et de me montrer son cœur à chaque situation. Misérable que je suis je me repens de tout mon etre. Merci pasteur soit bénis davantage et que Jesus Christ sois bénis éternellement.

  • Nadège Raimondi

    Que Dieu vienne au secours de mon incrédulité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *