Le Chemin du Salut préparé par Dieu


« La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures. » (Genèse 3 :6-7)

 

MAIS, TOI, QUE DIS-TU?

Les pensées des gens sont différentes bien qu’ils se retrouvent dans la même situation. Le niveau d’intérêt diffère bien que nous regardions la même image, et le niveau d’émotion lorsque nous regardons un même repas diffère. Les gens ont des réactions différentes à l’égard des mêmes objets ou des mêmes circonstances. Les gens, pour la plupart, ne s’intéressent à rien excepté à leurs propres pensées.

C’est pourquoi, ils décident de tout selon leurs propres pensées. Ils accomplissent toutes choses dans leurs propres pensées. Dans le livre de Jean chapitre 9, les disciples ont questionné Jésus au sujet d’un non-voyant de naissance : « Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle?» Les disciples regardant ce non-voyant pensaient qu’il y avait peut-être un lien entre le péché et la cécité de cet homme et ils commencèrent à débattre de la raison pour laquelle il était non-voyant :

« Qui a péché, pour qu’il soit né aveugle?»

« Ses parents ont dû pécher pour qu’il soit né aveugle.»

« Non, pourquoi est-il né aveugle si ce sont ses parents qui ont péché ? Ce sont ses parents qui devraient être aveugles,  alors c’est lui-même qui a dû pécher » ?

« Comment a-t-il pu pécher dans le sein de sa mère » ?

Les disciples ne pouvant trouver de réponse ont donc demandé à Jésus : « Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? »  Les disciples regardant cet aveugle, cherchaient à qui imputer la responsabilité de cette infirmité  « Par le péché de qui cette infirmité a-t-elle été engendrée? »   Mais Jésus a déclaré : « Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. »

Les pensées de Jésus étaient complètement différentes des pensées de ses disciples. Les scribes et les pharisiens ont demandé à Jésus dans le livre de Jean 8 : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Moïse, dans la loi, nous ordonne de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu ? » Utilisant leur propre sagesse, ils essayaient de pousser Jésus dans un piège. Si Jésus leur avait répondu de la lapider, ils auraient dit : « Il demande de la lapider alors qu’Il proclame être venu pour sauver les pécheurs.» Et s’Il avait répondu de ne pas la lapider, ils auraient dit : « C’est une violation de la loi » Qu’Il  réponde d’une manière ou d’une autre ils cherchaient des prétextes pour l’accuser.

Jésus n’a pas été piégé par leur sagesse. Si cela avait été le cas, comment alors Jésus pouvait-Il dire être le Fils de Dieu ?  Jésus répondit quelque chose qu’ils n’auraient jamais pu imaginer : « Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.» Aucun d’eux n’a jamais pensé que Jésus répondrait de cette manière. Nous pouvons voir que les pensées de Jésus sont, fondamentalement différentes des nôtres ; différentes de celles des hommes. Ce n’est pas uniquement sa manière de penser au sujet de l´aveugle de naissance, ou de la femme adultère dans la Bible qui est différente de notre manière de penser; mais sa manière de penser qui concerne toute chose qui survient dans notre vie est également différente de notre manière de penser.

 

LE VETEMENT EN FEUILLES DE FIGUIER ET LE VETEMENT EN PEAU

Les yeux d’Adam et Eve se sont ouverts après qu´ils ont consommé le fruit de la connaissance du bien et du mal dans le livre de la Genèse au chapitre 3. La première chose qu’ils comprirent juste après, cela a été qu’ils étaient nus. Parce qu’ils ne pouvaient rien faire d’autre, ils ont cueilli des feuilles de figuier, les ont tressées, en ont fait des vêtements et en ont couvert leur parties honteuses. Qu’aurait fait Dieu à ce moment là ? Dieu aurait-il fabriqué des vêtements en feuilles de figuier ? Si cela avait été le cas, Il ne serait pas différent de l’homme.

Mais, Dieu n’a pas fait cela. Lorsque nous commettons le péché, notre seule pensée est d’essayer de couvrir ces péchés et de ne plus pécher à nouveau. Cela est inutile puisque le problème n’est pas que nous fassions le bien ou non, mais la chose la plus importante est de savoir si nous vivons selon nos propres pensées ou selon les pensées de Dieu.

Lorsque vous essayez de respecter la loi, si cela ne marche pas, vous luttez à nouveau pour accomplir cette loi. En faisant cela maintes fois, vous parvenez à réaliser : « Ah, cela ne marche pas ! » C’est finalement en vain que nous luttons pour ne pas pécher. Adam et Eve ne pouvaient que vivre dans les ténèbres en essayant de se couvrir avec les feuilles de figuiers en guise de vêtements, parce qu’en sortant au soleil habillés de vêtements en feuilles de figuier, les feuilles se dessécheraient rapidement et se détérioreraient. C’est pourquoi ils devaient vivre dans les ténèbres. Leurs vies ne pouvaient que devenir obscures.

Qu’est-ce que Dieu a fait ?  Il est écrit dans le livre de la Genèse, chapitre 3, verset 21 : « L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et Il les en revêtit.»

La méthode choisie par l’homme a été de fabriquer des vêtements en feuilles de figuier et de cacher temporairement leurs défauts, mais Dieu a complètement couvert les défauts de l’homme en leur faisant des vêtements de peau.

 

LES VETEMENTS PAYÉS PAR LA MORT

Cette petite histoire dans le livre de la Genèse au chapitre 3, s’applique à toute l’humanité et aujourd’hui encore à votre vie spirituelle et à la mienne. Aujourd’hui aussi, les gens sont incapables d’avoir sincèrement la foi en Dieu et de recevoir Sa grâce. Beaucoup, comme Adam et Eve,  mènent une vie en se fabriquant des vêtements en feuilles de figuier pour se couvrir, tandis que les gens qui reçoivent la grâce de Dieu se couvrent de vêtements de peau et vivent avec un cœur plein de reconnaissance.

Cela n’est pas dans l’intention  de déranger ceux qui militent pour la sauvegarde des animaux ; les vêtements que l’homme s’était, tout d’abord, confectionné étaient faits de feuilles de figuier alors que ceux fabriqués par Dieu étaient des produits de cuir.

Vous devez connaître la différence entre les deux vêtements. Il n’y a aucun sacrifice pour les vêtements en feuilles de figuier fabriqués par l’homme. Donc le salaire du péché ne peut pas avoir été payé. Nos péchés ne peuvent être couverts à moins que la mort, le prix du péché, ne survienne. La mort, qui est le salaire du péché, doit se produire pour que nos péchés soient résolus.

Je fréquentais l’église presbytérienne depuis mon enfance.  Comme on nous l’enseignait à l’église, c’est quotidiennement que Je me repentais pour avoir péché et je luttais pour ne pas pécher : « Dieu, aujourd’hui j’ai encore péché. J’ai honte de tant de choses. Pardonne-moi s’il te plaît. Aide-moi à ne pas pécher demain ». C’est ainsi que sincèrement je priais Dieu. Mais, le jour suivant cette prière, je péchais encore. Donc c’était tous les jours que je péchais et que je me repentais. Je menais une vie de péché et de repentance. Ce genre de vie spirituelle était semblable au vêtement fait de feuilles de figuier dont Adam s’était revêtu. Parfois Adam devait dire : « Wow, aujourd’hui mon vêtement est bien fait, qu’en penses-tu, Eve ?  Il est doux et confortable parce que j’ai utilisé des feuilles fraîches. » Et il portait fièrement le vêtement qu’il avait fabriqué. Eve faisait peut-être des vêtements avec des feuilles tressées avec des tiges de marantes (plante tropicale, dont certaines espèces de rhizome fournissent une fécule comestible) et disait : « Adam, n’est-ce pas que c´est beau « ? Mais, quelle que soit leur beauté, les feuilles blanchissaient et se détérioraient. Elles se fanaient et tombaient.

C’est la vie spirituelle que j’ai vécue pendant longtemps en allant à l’église. « Dieu, notre Père, j’ai commis tels et tels péchés aujourd’hui. S’il te plaît pardonne-moi. Aide-moi à ne pas pécher demain.» Confesser le péché un à un de cette manière et essayer de les couvrir, était la même chose que fabriquer des vêtements en feuilles de figuier.

Peu importe combien je confessais mes péchés et me repentais, les vêtements en feuilles de figuier se fanaient quelle que soit l’application avec laquelle je les fabriquais. Comme cela aurait été embarrassant si Adam et Eve avaient fabriqué et porté des vêtements en feuilles de figuier, et s’ils étaient sortis au soleil que les feuilles se dispersaient, montrant leurs honteux aspects, faisant dire à Eve : « Adam, je peux tout voir.» Combien embarrassant cela aurait-il été !

Ce n’est jamais parfait quand nous nous couvrons nous-mêmes. C’est pourquoi, nous ne pouvons jamais nous affranchir de la condition de pécheurs. Mais les vêtements en peau fabriqués par Dieu sont différents. C’est la première fois que la mort survient à Eden. Un animal sans défaut a été tué pour couvrir la honte et la culpabilité qui se sont éveillées en Adam et Eve pour avoir commis le péché. La mort de cet animal, comme vous le savez bien, représente la mort de Jésus-Christ.

Lorsque vous volez, mentez ou commettez l’adultère ou un meurtre, vous priez : « Dieu pardonne-moi ! Pardonne mes péchés » ! Mais dans votre cœur, le péché est toujours vivant et continue de vous tourmenter. Vous ne pouvez être affranchis du péché. C’est pourquoi Dieu n’efface pas vos péchés à travers les méthodes qui viennent de vous-même et qui consistent à vous repentir à répétition ou à verser des larmes. Il nous montre clairement, sous nos propres yeux, que la vie est payée par la mort pour les péchés que nous avons commis.

« Adam, Eve, venez par ici. »

« Dieu, nous avons tellement honte.»

« Vos vêtements en feuille de figuier ne sont pas appropriés, et ne peuvent couvrir complètement vos fautes n’est-ce pas ? Vos défauts se manifestent encore et encore bien que vous les couvriez, n’est-ce pas ? C’est pourquoi à partir de maintenant, c’est moi qui travaille. Regardez bien » !

Dieu a alors tué un animal. « Cet animal ne mérite pas de mourir, mais il meurt à cause de vous. Si cet animal meurt, vos défauts seront couverts par sa peau » Lorsque Dieu a tué cet animal, Adam et Eve ont clairement vu cet animal sans péché, verser son sang et mourir. Ils ont pensé : « Cet animal ne mérite pas de mourir. Il ne mérite pas de verser ainsi son sang, mais il est mort à cause du péché que nous avons commis ! » Voici ce que Dieu leur a clairement montré.

 

LA CROIX DE CHRIST DEVANT TOUS LES HOMMES

Jésus est mort il y a 2000 ans sur la croix du calvaire ! Pourquoi Jésus n’a-t-il pas été crucifié sur la croix dans un endroit caché, mais plutôt devant tout le peuple de Jérusalem ? Jésus a souffert la punition de la croix devant la multitude qui criait : « Crucifiez-le ! Crucifiez-le ! » Il a porté la croix jusqu’au calvaire devant toute la multitude. Ses mains et ses pieds ont été cloués sur la croix devant tout le monde et Il a hurlé : « Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m’as-tu abandonné ! » Ensuite Il a hurlé : « Tout est accompli. » Il a baissé la tête et a rendu l’âme. Jésus a montré l’image de Sa mort à tout le monde.

Nous aussi, nous pouvons clairement voir, à travers les Ecritures, l’image de Jésus mourant. C’est vrai. Jésus ne méritait pas de mourir sur la croix. Jésus a versé Son Sang et est mort à cause du péché d’Adam et Eve qui ont quitté Dieu et choisi Satan. Jésus a versé son sang et est mort aussi pour tous les péchés que j’ai commis ! Il est mort pour mes mensonges, ma convoitise, mes vols, mes désirs, l’adultère ou le meurtre que j’ai commis, pour ma haine !

Voici ce que Dieu est clairement en train de nous dire : « J’ai crucifié l’adultère que vous avez commis. Le vol, le mensonge et tous les péchés que vous avez commis, je les ai crucifiés ». Pour crucifier tous les péchés que nous avons commis, Dieu a crucifié Jésus sur la croix. Si le cancer couvre entièrement l’estomac d’une personne, ce cancer ne peut être extrait tout seul. L’estomac doit également être extrait. Cet homme mourra, sa vie entière sera perdue. Ce serait merveilleux si le cancer seul pouvait être extrait, mais c’est impossible.

De même, il serait merveilleux si uniquement le péché pouvait être extrait de nos cœurs. Mais, cela est impossible,  alors, Jésus devait prendre nos péchés et mourir à notre place sur la croix. Il a reçu la punition pour tous les péchés que nous avons commis.

Dieu nous a montré ceci dans les moindres détails. Maintenant, lorsque je pèche et que mon cœur est dans la peine si je regarde à la croix, je peux dire : « C’est vrai, ce péché a été crucifié lorsque Jésus a été crucifié ! La punition pour ce péché a pris fin sur la Croix ! » Lorsque l´envie du péché s’éveille en moi, je peux dire : « Ceci est honteux, mais le salaire de ce péché est déjà payé ! » La honte d’Adam et Eve a été complètement couverte à travers la mort d’un animal.

Voici la différence entre les pensées de Dieu et nos pensées. Chaque fois que nous péchons, nous prions et demandons pardon disant que nous ne pécherons plus jamais, mais cela n’est pas possible. Nous finissons par pécher encore. Dieu savait que faire cela nous-mêmes n’aurait pas réglé le problème de nos péchés et qu’Il devait donc faire mourir Jésus sur la croix, à notre place. Jésus n’a pas simplement été crucifié, mais Dieu a voulu montrer la crucifixion de Jésus à tous. Bien-aimés, qui parmi vous ne pèche pas ?

Tout le monde a péché. Le péché vit et demeure dans notre cœur, nous causant la honte et la souffrance, nous tenant emprisonné et créant en nous la peur de nous tenir devant Dieu. Afin de nous offrir la vraie liberté vis-à-vis du péché et de s’en charger, Dieu nous a clairement montré, Jésus versant Son Sang et mourant sur la Croix publiquement.

Lorsque nous percevons précisément cela, nous parvenons à comprendre : « Ah ! Lorsque le Seigneur a été crucifié, mes péchés ont été pardonnés ! » La mort de Jésus nous montre qu’Il a reçu complètement la punition pour tous nos péchés. Adam et Eve ont distinctement vu Dieu tuer un animal pour couvrir leurs fautes. Ils ont dit : « Cet animal ne mérite pas de mourir, mais, il meurt pour notre péché. A travers sa mort, la punition de notre péché a pris fin. Parce que la mort, qui est le salaire du péché a été payé, nos péchés sont couverts lorsque cet animal est mort.»

Dieu n’a pas choisi les méthodes que nous les hommes utilisons parce qu’Il veut nous affranchir véritablement du péché et nous donner la liberté. Nous pensons que tout ira bien si seulement nous confessons nos péchés ; si nous demandons pardon ; si nous essayons de ne pas pécher et de faire le bien. Mais, Dieu ne l’a pas fait de cette manière. Il n’a pas simplement pardonné nos péchés, mais Il a jugé, puni nos péchés et les a réglés. « Boom, boom, boom », lorsque le bruit du marteau qui enfonce les clous de la croix de Jésus a fait trembler le calvaire, c’était le son de vos péchés qui étaient en train d’être expiés. Tous les péchés que vous avez commis ont été payés sur la croix. Juste comme les vêtements en peau étaient suffisants pour couvrir la nudité d’Adam et Eve, la croix de Jésus est assez pour nous donner la liberté lorsque nous la regardons.

« J’étais un sale pécheur. Je commettais les péchés, mais la punition de tous mes péchés a été réglée sur la Croix. La mort de Jésus à la Croix a réglé tous mes péchés ; comme le vêtement de cuir était suffisant pour couvrir leurs péchés, la croix de Jésus est suffisante pour nous donner la liberté du péché en couvrant nos péchés qui sont sales et vils dans nos cœurs.

 

CROYEZ EN DIEU QUI VOUS A RENDUS PARFAITS

Dieu nous a déjà révélé le secret du salut dans le livre de la Genèse au chapitre 3. Nous avons vécu avec les méthodes venant de nous, faisant le bien et essayant de ne pas commettre le péché. Mais, la méthode de Dieu a été différente de la nôtre. Les pensées de Jésus ont été différentes des pensées des disciples quand ceux-ci ont regardé le non-voyant de naissance. Les scribes et les pharisiens ont pensé que Jésus dirait : « Lapidez-la» ou « ne la lapidez pas » en voyant la femme adultère, au lieu de cela Jésus a dit : «Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. » ce qui a été complètement différent. Ils ne s’attendaient pas à une telle réponse !

Les pensées de Dieu et nos pensées au sujet de nos péchés sont également différentes. Nous nous efforçons de résoudre le péché en disant : « Dieu, j’ai péché. J’ai commis l’adultère. J’ai volé. Pardonne-moi ». Ceci n’est nullement la méthode de Dieu. Il n’a pas pardonné nos péchés de cette manière, mais Il a puni et résolu nos péchés publiquement.

Pour que notre cœur soit vraiment affranchi, Dieu a complètement réglé nos péchés sur la croix. La Bible nous montre clairement la différence entre le travail que Dieu fait et le travail qui vient de nous. Dans le livre de Luc au chapitre 15, l’enfant prodigue était vêtu de vêtements dégoûtants, déchirés et ne pouvait que mourir de faim dans la porcherie lorsque lui-même était à l’œuvre, et cela quelle que soit la peine qu’il déployait à travailler.

Mais, lorsque le père a œuvré, le fils prodigue est devenu propre et vraiment béni. Nous ne pouvons nous rétablir de nous-mêmes lorsque nous sommes à l’œuvre ; mais nous pouvons être rétablis seulement lorsque le père est à l’œuvre. N’essayez pas de vous rendre diligents, vous êtes dégoûtants, sales et méchants jusqu’à maintenant, mais croyez en Dieu qui vous a rendus parfaits.

Quel que soit le péché que vous avez commis, Dieu a parfaitement et impeccablement disposé de vos péchés sur la Croix. Il a déjà livré la punition pour tous les péchés et s’en est débarrassé. Bien-aimés, les œuvres du Seigneur sont complètement différentes des nôtres. C’est pourquoi nous devons croire uniquement au Seigneur et rejeter nos propres méthodes et nos voies.

Tout comme Dieu a confectionné des habits de peau et les a mis sur Adam et Eve pour leur donner la liberté, Jésus a résolu chacun de vos péchés à travers Sa mort sur la Croix. Ne pensez à rien d’autre, mais croyez en cela,  obtenez la liberté à l’égard du péché et remerciez Dieu qui vous en a purifiés. Lorsque vous devenez libres de votre position de pécheurs et que vous vous tenez devant Dieu, Sa grâce abonde assurément en vous.

 

AMEN !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *