Les gens qui construisirent la tour de Babel qui devait être détruite

 

« Les fils de Cham furent: Cusch, Mitsraïm, Puth et Canaan. Les fils de Cusch: Saba, Havila, Sabta, Raema et Sabteca. Les fils de Raema: Séba et Dedan. Cusch engendra aussi Nimrod; c’est lui qui commença à être puissant sur la terre. Il fut un vaillant chasseur devant l’Eternel; c’est pourquoi l’on dit: Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l’Eternel. Il régna d’abord sur Babel, Erec, Accad et Calné, au pays de Schinear. » (Genèse 10:6-10)

 

LES GENS QUI PLANIFIENT LEUR VIE SANS DIEU

Dans le temps, je lisais simplement la Bible. Je l’ai lue une fois, deux fois, trois fois… Lorsque le printemps passe pour la première fois, les gens pensent : « Pourquoi le temps  devient-t-il de plus en plus chaud ? »

Et lorsque l’automne passe, ils pensent : « Il fait encore froid. » Mais, en ayant maintes fois expérimenté les saisons, ils s’aperçoivent naturellement que l’été survient après le printemps, l’automne après l’été et l’hiver après l’automne. Lorsque nous lisons la Bible pour la première fois, il est difficile de la cerner, mais, à mesure que nous continuons de la lire, nous découvrons le monde qui y est illustré. Dans la Bible, il existe des personnes que Dieu a établies et d’autres que Dieu a rabaissées.

Si vous traversez des difficultés à cause d’une maladie, cette maladie sera-t-elle encore un problème si Jésus veut la guérir? Lorsque Jésus a rencontré l’aveugle, la cécité ne représentait plus du tout un problème si Jésus voulait la guérir.

Que vous n’ayez pas un bon boulot actuellement , que vous n’ayez pas de travail ou encore que vous traversiez des difficultés à cause d’un maigre revenu, ce n’est pas du tout un problème si Dieu veut ouvrir un bon chemin pour vous, ou s’Il veut vous offrir un bon travail. Pour Dieu ,ce ne fut pas du tout difficile pour de faire roi, David, un berger. Ce ne fut pas du tout difficile pour Dieu de faire de Joseph, un gouverneur. Si Dieu veut vous exalter, s’Il veut vous sanctifier, cela ne représente aucun problème.

Mais, comment vivent les gens aujourd’hui? Sans Dieu, ils établissent eux-mêmes leurs plans pour bien faire. Par eux-mêmes, ils étudient, cherchent du travail, gagnent de l’argent, rencontrent leur épouse et s’efforcent de bien éduquer leurs enfants, sans Dieu.

Mais, un jour, les choses auxquelles ils n’avaient jamais pensé se produisent. Des accidents de voiture, qu’ils n’avaient pas prévus dans leurs plans, se produisent; les gens tombent en faillite ; les gens divorcent ; les enfants sont pervertis ; les gens contractent le cancer, etc. Qui projette d’avoir un accident de voiture ou de contracter un cancer ?

Lorsqu’on se marie, qui projette de divorcer ou que les enfants s’égareront ? Les gens ne savent pas ce qui arrivera. Ils forment simplement de bons plans et travaillent dur, croyant que ces choses marcheront selon leur plan.

 

LES GENS QUI ONT CONSTRUIT LA TOUR DE BABEL ET ABRAHAM

En lisant la Bible, je vis qu’il y eut des gens qui furent bénis par Dieu et des gens qui furent rabaissés par Dieu.

Le livre de Genèse chapitre 11 parle des gens qui construisirent la Tour de Babel. A cette époque, ils arrivèrent à la plaine de Schinear, et dirent : « Cette vaste plaine est grande. Construisons-y une grande tour dont le sommet touche le ciel et faisons-nous un nom. Ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.» et ils planifièrent de faire cela.

Cependant, Dieu les dispersa. Ils bâtissaient mais Dieu les dispersa. Alors comment  pouvait-elle être construite ? C’était impossible. Mais dans le livre de Genèse chapitre 12, Dieu dit à Abraham : Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront.

Quand bien même, Abraham n’avait pas établi de plan du tout, il devint père de descendants aussi nombreux que les étoiles dans le ciel et le sable au bord de la mer. Quand bien même, Abraham n’avait pas mis en place un tel plan, Dieu lui accorda la grâce et les bénédictions.

MEME SI JE SUIS PETIT, DIEU EST GRAND

Avant de lire la Bible, nous nous considérons extrêmement grands et vaillants pendant que nous considérons Dieu petit et insignifiant. Cependant, plus nous lisons les écritures, plus nous parvenons à connaître Dieu ; plus nous devenons pitoyables et petits, plus Dieu devient grand.

En lisant la Bible, nous nous changeons en des personnes qui s’inclinent plus du côté de la foi en Dieu, que du côté de notre propre capacité et de nos propres efforts.

En conduisant les fidèles en tant que pasteur, je pense souvent à ceci : « Comment pourrais-je diriger l’église le plus efficacement en tant que pasteur ? » Je connais la réponse à cette question : « Je ne dois rien faire, je dois laisser Dieu travailler librement dans notre église. »

Un jour, je rencontrai l’époux d’une sœur qui fréquentait notre mission. Il avait commencé à fréquenter notre église et je lui parlai de la vie spirituelle. Il était éloigné de la vie spirituelle et il était très attaché à son opinion personnelle et à son idéologie. Je pensai dans mon cœur : « Serai-je en mesure de tourner son cœur à Jésus, même en l’espace de dix ans ?

Que pourrai-je lui dire pour l’amener à avoir foi en Dieu ? » Après avoir parlé avec lui, je sentis dans mon cœur : « Bien que cet homme ne mène pas une vie spirituelle, il est dix fois, voire cent fois plus intelligent et plus grand que moi. Nous ne sommes pas sur le même pied d’égalité. Il est rempli de connaissances et très perspicaces en philosophie. »

Par la suite, chaque fois que j’avais du temps, je pensais à lui. Je me disais : « Avec quelles paroles pourrai-je lui présenter Dieu ? Que pourrai-je dire pour montrer la vanité de l’homme ? Que pourrai-je dire pour qu’il croie plus en Dieu qu’en lui-même ? »

Malgré cela, je n’avais aucune confiance en moi. Toutes les fois que je pensais à lui pendant un petit moment, je sentais cela comme un fardeau et je ne pouvais rien faire du tout.

Un jour, sa femme me donna un coup de fil :

« Pasteur, êtes-vous occupé ? »

« Aujourd’hui ? Non.»

« Pouvez-vous avoir un entretien avec mon époux aujourd’hui ? Il aimerait parler avec vous, Pasteur »

« Vraiment? Venez!»

Nous nous sommes assis tous les trois. Je ne savais que dire. J’ouvris donc la Bible et je commençai à lui lire un verset. Mais, je fus vraiment surpris de voir qu’il n’était pas le même homme que j’avais rencontré vingt jours auparavant. Son cœur était complètement ouvert. « Formidable !»

C’était le même homme, mais son cœur n’était pas du tout le même. Je pensai « Dieu aime cet homme ! Dieu est content que cet homme reçoive le salut ! » Ce jour-là, je remerciais Dieu en le voyant recevoir le pardon des péchés et retourner à la maison avec joie.

« Dieu, merci beaucoup. Puisque je ne sais pas comment prêcher ni comment bien conduire les gens, tu as fait toute chose. Dieu, tu as déjà accompli toute chose de sorte que j’ai seulement besoin de dire quelques paroles. »

 

QUI EST-IL ?

Dans le livre des Actes au chapitre 8, il y avait un évangéliste nommé Philippe. Philippe rencontra un eunuque d’Ethiopie et il lui fut très facile de l’évangéliser. L’eunuque éthiopien était le surintendant de tous les trésors de la reine d’Ethiopie. Il était riche, il avait de l’autorité, une position sociale élevée et ne manquait de rien.

Il fit un long voyage jusqu’à Jérusalem parce qu’il désirait ardemment quelque chose, mais, il retournait les mains vides. Il devait prendre un mois pour faire le trajet en char, de l’Ethiopie jusqu’à Jérusalem et un autre mois pour retourner. Il fit tout ce chemin parce qu’il cherchait quelque chose, mais son cœur était vraiment abattu car il n’obtint rien.

Ensuite, dans ce char secoué, il ouvrit un rouleau de la Bible et lut le livre d’Esaïe chapitre 53. Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie; et l’Eternel a fait retomber sur Lui l’iniquité de nous tous.

L’eunuque avait une question dans son cœur en lisant ces versets.

« Qui est le ‘‘ il ’’ dont parle Esaïe ? Qui est le‘‘ il ’’ qui porta nos péchés ? Qui est le ‘‘ il ’’ qui porta toute ma peine et ma tristesse?

Qui est le ‘‘ il ’’ qui fut blessé pour mes transgressions et brisé pour mes iniquités ?

Qui est le ‘‘il’’, sur qui l’Eternel fit retomber tous nos péchés ? »

En lisant ces écritures, l’Eunuque fut très curieux de savoir qui était ‘‘il’’. « Puisqu’il a écrit ces paroles, Esaïe parlait-il de lui-même, ou parlait-il de quelqu’un d’autre ? » Il était impossible pour lui de résoudre l’étonnement qu’il avait dans son cœur en lisant la Bible.

Immédiatement après, Philippe courut vers lui. La Bible dit que Philippe a couru. Cela signifie que Philippe courait aux côtés du char en mouvement lorsqu’il posa cette question à l’eunuque : « Comprends-tu ce que tu lis? » Normalement, lorsqu’une personne d’un haut rang lit et que quelqu’un lui pose une telle question, il pense simplement : «cet homme-là est ridicule. » et il dit alors : « Pressons-nous. Empêchons-le de nous suivre.»

Mais, puisque l’eunuque était vraiment abattu, il répondit : « Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide?» et il demanda à Philippe de monter dans le char. Dès que Philippe monta dans le char, l’eunuque posa la question qui se posait à lui depuis longtemps.

« Je t’en prie, dis-moi, de qui le prophète parle-t-il ainsi? De lui-même ou d’une autre personne ? »

Ce fut vraiment pour Philippe une occasion favorable de prêcher. Le cœur de l’eunuque était déjà préparé, n’est-ce pas ?

« Celui dont les écritures parle, c’est Jésus. N’avez-vous pas appris récemment comment Jésus de Nazareth fut crucifié à Jérusalem ? »

« Ah, Lui ! J’ai appris comment Il fut crucifié, bien que sans péché »

« Il est celui dont les livres d’Esaïe avaient prophétisé il y a des centaines d’années. Il est notre Seigneur. »

L’Eunuque reçut aisément le salut. Pendant qu’il parcourait le chemin, il vit de l’eau et demanda à Philippe : « Puisqu’il y a de l’eau ici, pourrais-je me faire baptiser ? »

« Si tu crois à ce que je t’ai prêché, cela est possible.»

« Je crois que Jésus est le Fils de Dieu et qu’Il est le Seigneur qui est mort pour nos péchés »

Les deux hommes descendirent du char et Philippe baptisa l’eunuque.

 

BRIQUES REMPLACENT PIERRES

Il est très aisé d’évangéliser comme Philippe. Je prie de temps en temps. Tantôt je prie moi-même, tantôt le Seigneur me conduit dans ma prière. C’est difficile lorsque j’essaie de le faire de moi-même, mais lorsque l’Eternel le fait, la prière est vraiment aisée et paisible.

Dans le cas des prédications aussi, si je prêche un sermon préparé par moi-même, c’est très difficile, pénible et je ne sais que faire. Mais c’est très aisé et paisible lorsque le Seigneur le prépare. Pour l’effacement du péché également, il est impossible pour moi d’effacer mes péchés, mais il est vraiment aisé et paisible lorsque le Seigneur le fait.

Dieu ne nous rend responsables de rien parce qu’Il sait que nous sommes dégoûtants , sales et méchants. Dieu lui-même s’est chargé de tous nos problèmes et a voulu les résoudre. Quand avons-nous demandé à Dieu d’envoyer Jésus pour nos péchés ? Quand avons-nous demandé à Jésus d’être crucifié ?

Nous n’avons rien demandé. Dieu lui-même a préparé et accompli toutes ces choses.

La foi, c’est de se confier en ce Dieu. Mais  les gens continuent d’établir et de suivre les plans qui ne viennent pas de Dieu, mais de leurs propres pensées. « Des briques remplacent des pierres. » Dans le livre de 1 Pierre chapitre 2, il est écrit que Jésus est devenu la pierre angulaire et que nous devons venir à Jésus, la pierre vivante et construire une demeure spirituelle comme cette pierre vivante.

Le temple de Dieu est construit avec des pierres vivantes tandis que Satan construit avec des briques. Que sont les briques ? Elles sont faites de  terre selon une certaine norme. La terre représente l’homme. Les briques signifient alors les choses qui sont établies par l’effort, le labeur et la méthode de l’homme.

Beaucoup de gens affirment croire en Jésus, mais ils se tiennent eux-mêmes dans la position de Dieu et s’efforcent de se rendre propres eux-mêmes ; ils s’efforcent de se rendre saints et de purifier leurs péchés eux-mêmes. Ils s’efforcent de devenir bons, fidèles et de mener à bien leur vie spirituelle. C’est ainsi parce qu’ils ne se connaissent pas du tout. Dieu connaît l’homme depuis le commencement.

Dans de nombreux passages de la Bible, Dieu dit qu’il n’existe aucune bonté en l’homme. Il dit qu’il n’existe aucune justice en l’homme.

La Corée ne peut pas produire de pétrole. Par conséquent, elle dépense d’énormes sommes d’argent pour acheter du pétrole. Ce pétrole, nécessaire pour faire marcher tous les véhicules, toutes les usines et les chauffages pour se maintenir au chaud pendant l’hiver en Corée, est entièrement importé. Si le prix d’un baril de pétrole augmente d’ un dollar, puisque cela représente une grande dépense, le gouvernement coréen entreprend des forages dans tous les lieux du pays dans le but de trouver du pétrole ; mais on ne trouve du pétrole nulle part.

Ils faisaient ainsi des forages dans la mer. Ils installaient un grand vaisseau pour l’exploitation du pétrole et foraient à un pied, deux pieds, sept pieds, huit pieds et ainsi de suite. Ils faisaient des forages dans d’innombrables lieux ; mais nulle part on ne trouva du pétrole. Ils arrivèrent finalement à la conclusion qu’il n’y a pas de gisement de pétrole en Corée. Par conséquent, la Corée ne dépensa plus aucune somme d’argent pour l’exploration pétrolière. Elle arrêta tout effort de recherche. Dorénavant, le pétrole doit être acheté, peu importe son prix. La Corée n’a pas de choix parce qu’elle ne possède pas de pétrole.

De même, il n’existe aucune bonté en nous. Il n’existe aucune justice en nous. C’est pourquoi nous devons recevoir la bonté de Jésus afin de devenir bons. Nous devons accepter la justice de Jésus. Nous devons accepter Dieu pour devenir bons.

Stupidement, les gens pensent qu’en s’efforçant de devenir bons et honnêtes, ils le deviendront. C’est ce qu’on appelle construire avec des briques plutôt que des pierres. Les gens s’efforcent d’accomplir leur plan selon leur norme en éduquant l’homme qui est un amas de terre. Il semble que cela va marcher, mais, plus l’homme s’établit à travers de tels moyens, plus les opportunités pour recevoir Dieu deviennent minimes. Alors Dieu renverse tout.

 

QUAND DIEU ÉTABLIT UN HOMME

Dans la Bible, il y a ceux que Dieu a établis et ceux que Dieu a rabaissés. David fut établi par Dieu tandis que Saül fut rabaissé par Dieu. Haman fut également une personne que Dieu a rabaissée dans le livre d’Esther et Mardochée fut une personne que Dieu a établie. Esaü fut une personne que Dieu a rabaissée et Jacob fut une personne que Dieu a établie.

Rien dans la vie de ceux que Dieu rabaisse ne marche quelle que soit l’ardeur de leurs efforts. Au commencement, il semble que quelque chose peut s’accomplir, mais jamais rien ne marche. Par contre, les choses marchent pour les personnes que Dieu établit quelles que soient les circonstances que rencontre cette personne.

Bien-aimés, qui donc est établi par Dieu ? Et qui est rabaissé par Dieu ? Le livre de la Genèse chapitre 12 parle d’Abraham, qui fut établi par Dieu. Sa vie débuta en Dieu. Dieu dit à Abraham : «Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. »

La vie d’Abraham débuta à travers le plan, la volonté et le cœur de Dieu. Mais la plupart des gens vont en avant en suivant leurs propres pensées, sans tenir compte de la volonté de Dieu et ils essaient, eux-mêmes de croire en Dieu, d’être fidèles et loyaux envers Dieu. Vivre de cette manière, c’est construire la Tour de Babel.

Au lieu de la bonté de Dieu, de la justice de Dieu, de la sainteté de Dieu, de la sincérité de Dieu, tout ce qui provient de votre effort, de votre labeur et de votre zèle, est la Tour de Babel. Dieu avertit dans la Bible qu’il anéantira tout cela. Dieu anéantit toutes les choses qui proviennent de vous. Dieu anéantit ce qui n’est pas de Lui, mais de l’homme, la Tour de Babel.

Bien-aimés, en ce moment, n’êtes-vous pas en train de construire la Tour de Babel ? « De quoi parlez-vous ? Moi ? Construire la Tour de Babel ? »

C’est ainsi qu’il se peut que vous répondiez, mais agir avec votre propre zèle, votre propre effort et votre propre labeur devient la Tour de Babel. Cela s’écroulera. Seules les choses de Dieu s’établissent. Résoudre le problème du péché, c’est recevoir la rémission du péché que Dieu a accomplie.

Compter sur le fait que Dieu nous a rendus purs est la volonté de Dieu. C’est pourquoi, ce qui est accompli par nos efforts et notre zèle est la tour de Babel. Si vous vivez exactement cette situation, laissez tomber tout ce que vous voulez faire vous-mêmes pour Dieu. Regardez seulement à Dieu.

Si votre cœur devient un avec celui de Dieu, à partir de ce moment-là, vous devenez celui que Dieu établit. Si Dieu vous établit, ce n’est pas du tout difficile pour vous de vous tenir devant Dieu.

Si Dieu vous purifie et vous rend saints, ce n’est pas difficile du tout pour vous de devenir saints et purs. J’espère que vous recevrez cette grâce.

 

AMEN.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *