La marque du Salut dans mon coeur

Adam connut sa femme, Eve ; elle conçut, enfanta Caïn, et dit : «  J’ai formé un homme avec l’aide de l’Eternel. Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur. Au bout de quelque temps, Caïn fit à l’Eternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.

La Genèse parle plus profondément du monde du cœur de l’homme comme nous ne pouvons l’imaginer. Il est donc difficile de connaître le monde de notre cœur sans rencontrer le miroir appelé Genèse. Ce ne sera pas aisé de le décrire, mais je voudrais, vous parler du monde du cœur de l’homme  exposé dans le livre de la Genèse.

 

CE SONT LES DÉGOUTANTS ET LES SALES QUI FURENT BÉNIS

Dans la plupart des cas, les gens veulent venir devant Dieu à travers une bonne vie spirituelle. Les gens s’efforcent d’observer la loi dans le but d’être bénis et d’aller au ciel. Cependant, lorsque nous lisons la Bible, nous découvrons aisément que personne dans la Bible ne fut béni par Dieu pour avoir fait ce qui était juste et pour avoir été fidèle.

Particulièrement, dans le Nouveau Testament, les gens qui sont bénis par Jésus, tels que la femme surprise en flagrant délit d’adultère et le voleur sur la croix à côté de Jésus, furent des gens qui commirent beaucoup de péchés. Il n’y eut personne qui fut béni pour avoir fait ce qui est juste. Je ne sais pas comment les gens lisent la Bible, mais par impression, les gens sont persuadés que croire en Jésus, c’est vivre comme une personne bonne.

C’est pourquoi les gens prient avec zèle, luttent pour commettre moins de péché, pour abandonner la cigarette, abandonner la boisson et devenir une bonne personne afin d’être bénis.

Mais, quel que soit le passage, de la Genèse à l’Apocalypse, il n’y eut personne qui fut bénie ou qui reçut la grâce pour ne pas avoir commis de péché ou pour avoir été bonne ou pour avoir été diligente. Cependant, contrairement à nos pensées, ce fut les gens sales et dégoûtants, qui avaient fait le mal qui furent bénis. Malgré cela, les gens luttent pour faire le bien.

Caïn, dans le livre de la Genèse au chapitre 4, apparut comme une bonne personne ; mais sa méchanceté s’est dévoilée de plus en plus. Plus tard il devint un meurtrier et enfin il lui arriva de résister à Dieu. Il se peut que les gens pensent que cette histoire est seulement l’histoire de Caïn ; mais cette histoire parle de nous. Il semble que lorsque nous sommes enfants, nous vivons comme de bonnes personnes ; Mais, bien que nous nous efforcions de faire le bien à mesure que nous grandissons ,nous péchons de plus en plus.

Avec l’âge nous devenons de plus en plus méchants. Plus tard, nous reconnaissons : « Je ne peux pas le faire » ! Et nous arrivons au même point que Caïn, disant : « Mon châtiment est trop grand pour être supporté » ! A ce stade, nous n’avons plus de méthodes venant de nous-mêmes et par conséquent, nous ne pouvons qu’espérer en la grâce de Dieu.

Si un bon nageur tombe dans l’eau, il ne demandera pas de secours, mais il nagera de lui-même pour sortir. C’est seulement celui qui ne sait pas nager qui hurlera : « Au secours !» s’il tombe dans l’eau et qui suffoquera en attendant un secours.

Les gens se trompent eux-mêmes en pensant qu’ils peuvent faire le bien. Ils s’imaginent : «Tout ce que j’ai à faire, c’est de lire la Bible. Je dois juste observer les commandements. Je dois juste arrêter de pécher. Je dois juste être bon.»  Tant de personnes pensent comme cela ; mais c’est faux. Moi aussi, j’ai vécu longtemps en pensant ainsi ; mais, nous avons beau essayer de faire des efforts ce n’est pas faisable.

 

LES GENS QUI VEULENT DE  DIEU TOUT EN VOULANT ACCOMPLIR LEURS DÉSIRS

Lorsque les Israélites quittèrent l’Egypte, Dieu les conduisit par le biais de Moïse : « Je t’enverrai pour conduire mon peuple, les enfants d’Israël, hors d’Egypte jusqu’à la terre de Canaan. » Moïse a alors dit cela aux enfants d’Israël. A ce moment, si les enfants d’Israël avaient accepté ces paroles par la foi, ils auraient dit : « Dieu nous conduit hors d’Egypte pour la terre de Canaan où coulent le lait et le miel afin de nous bénir et de nous accorder sa grâce » !

Ils auraient été joyeux et reconnaissants de sortir d’Egypte. Ils auraient été joyeux et reconnaissants même si les circonstances étaient difficiles, parce qu’ils auraient cru que Dieu les conduirait finalement dans un lieu béni.

Cependant, les enfants d’Israël ne reçurent pas le cœur de Dieu, mais, ils reçurent ces paroles en restant dans leurs propres pensées. Ils furent joyeux et reconnaissants simplement parce qu’ils furent enfin délivrés de leur vie d’esclave à porter des briques cuites et poussiéreuses. Ils furent aussi délivrés de la souffrance de devoir jeter leurs enfants mâles dans le Nil.

Leur gratitude n’était pas totalement due au fait qu’ils connaissaient le plan de Dieu qui voulait les conduire sur la terre de Canaan où coulent le lait et le miel. Ce fut une joie et une reconnaissance temporaires pour avoir été libérés de la souffrance du dur labeur et du meurtre de leurs enfants mâles. Peu après ils se trouvèrent bloqués devant la Mer Rouge, les Israélites ne pouvaient  passer et les soldats égyptiens se mirent à leur trousse.

A cet instant précis, la foi  – « Dieu nous conduit à Canaan. Il nous ouvrira donc le chemin, même si la Mer Rouge se dresse devant nous »- s’éveilla dans le cœur de Moïse qui avait reçu le cœur de Dieu. Mais, les Israélites se plaignirent à Moïse et hurlèrent : « Pourquoi Dieu nous appelle-t-Il hors d’Egypte ? Est-ce pour que nous mourions ici dans le désert ? Est-ce parce qu’il n’y a pas de tombes en Egypte que tu fais cela? »

Une personne qui vit avec le cœur de Dieu est complètement différente d’une personne qui Le remercie simplement et Le suit juste parce qu’Il l’aide dans les temps de difficultés.

La plupart des gens ne veulent pas vivre par le cœur de Dieu. Ils veulent un dieu qui les aide dans les difficultés de leur vie. Nous aspirons à un dieu qui guérit nos maladies, qui nous rend riche et accomplit nos désirs. De telles gens lorsqu’ils ont des difficultés se plaignent de Dieu et abandonnent la vie spirituelle, même au milieu de leur vie de foi en Dieu.

Dans le livre des  Nombres au chapitre 21, les Israélites se rebellèrent contre Dieu dans le désert. Des serpents brûlants apparurent alors et les mordirent. Puis ils se rendirent compte de leur méfait et reconnurent : « Dieu, nous avons péché.  Nous avons fait le mal » et ils supplièrent : « Dieu, débarrasse-nous des serpents brûlants !» Ils ne réalisèrent pas vraiment leur méfait, mais, à cause des serpents brûlants, ils n’avaient d’autre choix que de demander pardon. Ils ne reçurent pas le cœur de Dieu.

Dieu, qui connaissait leur cœur, ne les débarrassa pas des serpents brûlants, mais Il commanda à Moïse : « Fais-toi un serpent d’airain, et place-le sur une perche; quiconque aura été mordu et regardera le serpent d’airain conservera la vie.» Dans le désert il y avait 600.000 israélites mâles en plus des femmes et des enfants et un seul serpent d’airain fut fabriqué. Cela n’a pas dû être facile de parcourir une longue distance pour regarder le serpent d’airain.

Mais, si une personne avait la foi qu’elle serait guérie en regardant le serpent d’airain, que la distance soit de 2 Kms ou 4 Kms, elle s’y rendait. Mais, les gens qui n’avaient pas la foi disaient : « C’est absolument absurde ! Nous sommes mordus par un serpent brûlant et nous sommes sauvés si nous regardons un serpent d’airain ? C’est complètement insensé! »

Croyant en leurs propres pensées, ils ne pouvaient pas lever les yeux sur le serpent d’airain pour être guéris.

 

ABANDONNEZ VOS PENSEES PARCE QU’ELLES SONT MAUVAISES

Nous sommes vraiment des hommes sales et méchants. Depuis qu’Adam et Eve ont péché ,Satan n’a cessé d’insuffler en l’homme un cœur lascif, trompeur et méchant. Par conséquent, de tels cœurs continuent de jaillir en nous. Les hommes qui vont à l’église sans le cœur de Dieu pensent : « le culte est long et fatigant, je m’y ennuie » mais ils cachent ce cœur, le supportent et disent: « Dieu Saint, je suis venu devant toi pour te faire ce culte. Reçois ce culte que j’organise devant toi !»

Par conséquent, quand bien même ils paraissent saints durant le culte à l’église, ils reviennent à leur cœur pitoyable et méchant dès que le culte est fini. Puis ils se repentent à nouveau durant le culte du dimanche suivant, disant : « Seigneur, pardonne-moi » et ils continuent à mener cette vie.

Il y a une chose que Dieu veut nous enseigner. C’est que nos cœurs sont remplis de méchanceté et qu’ils doivent donc être entièrement abandonnés. Nos pensées doivent être abandonnées.

Nos pensées sont connectées aux pensées de Satan et à travers ces pensées, Satan continue d’insérer le mal en nous. Résultat, nous finissons par produire uniquement le mal indépendamment de notre propre volonté. Nous ne pouvons qu’avoir des pensées sales et dégoûtantes.

Cependant, Dieu nous conduit à abandonner nos pensées, mais nous sommes incapables de les abandonner.

 

QUI RECHERCHE LA GRACE ?

La guerre de Corée eut lieu lorsque j’étais enfant. Beaucoup de personnes mourraient de faim après la guerre. Un jour, pendant que nous prenions le petit déjeuner à la maison, nous entendîmes un bruit étrange derrière le portail. Je pensai : « Quel est ce bruit ? » et nous sortîmes pour voir, mais il n’y avait rien.

Retournant à notre repas, nous entendîmes une deuxième fois ce bruit étrange. Plus tard, je vis que c’était un ami de ma classe qui était venu se procurer de la nourriture. Il avait si faim qu’il sortait chercher de la nourriture, mais il avait tellement honte qu’il ne pouvait dire un mot. Il ne pouvait que faire ces bruits : « Hugh » Puis il se cachait lorsque nous sortions pour voir. Un jour, cet ami me raconta qu’au début, il avait tellement  honte qu’il ne pouvait pas quémander de la nourriture.

Mais, après un ou deux jours, il me dit qu’il put le faire. C’était très difficile à cette époque car il n’y avait aucune nourriture.

Qui aime mendier? Qui laisse la nourriture à la maison pour sortir mendier? Les gens mendient lorsqu’ils ne peuvent plus supporter la faim , parce qu’ils sont restés affamés pendant plusieurs jours. Personne ne mendie parce qu’il aime mendier. C’est dans un état de mendiant que vous allez au ciel.

Vous ne pouvez aller au ciel parce que vous avez fait quelque chose de bien vous-mêmes, mais vous pouvez aller au ciel uniquement par l’œuvre que Dieu a accompli à un  prix inestimable. Mais, les gens qui peuvent faire le bien par eux-mêmes, essaient d’aller au ciel à travers leur propre justice : ils ne recherchent jamais la grâce.

Quand bien même, ils recherchent la grâce de Dieu, c’est  avec le cœur de dire : « Il faut seulement que je fasse le bien ». Or les gens avec un tel cœur ne peuvent jamais recevoir la grâce de Dieu.

Caïn échoua tandis qu’il essayait de faire de son mieux. Sa bonté et sa justice se sont épuisées. Il fut dévoilé qu’il était un méchant pécheur. De telles personnes vont à Jésus pour rechercher la grâce, comme une personne qui mendie de la nourriture, parce qu’elles s’aperçoivent que c’est impossible pour elles de devenir saintes par leurs propres méthodes.

Voici ce qu’il en fut pour le voleur à la croix à côté de Jésus, pour la femme surprise en flagrant délit d’adultère et pour Matthieu le publicain. Les gens qui reçoivent la grâce dans la Bible l’ont reçue de cette manière.

 

J’AI ATTEINT MA LIMITE !

Essayer d’aller au ciel par vos propres bonnes œuvres est complètement différent d’aller au ciel en comptant uniquement sur la grâce de Jésus parce que vous êtes incapables d’y aller par vous-mêmes. Il y a une énorme différence entre ce que vous faites et ce que Jésus fait.

Un jour, je prêchais à une conférence et il y avait là, une femme assise au fond. A la fin de la conférence les gens retournèrent chez eux, mais cette femme resta assise sur sa chaise ; elle avait l’air fatiguée. Je me suis approché d’elle et je l’ai salué : « bonsoir » ! Elle fut stupéfaite. Je lui ai demandé : « Etes-vous satisfaite de votre vie spirituelle ? » et elle me répondit : « Pasteur, j’en suis épuisée! J’ai atteint ma limite! »

Cette femme était fatiguée et elle avait atteint sa limite parce qu’elle avait essayé de mener sa vie spirituelle par elle-même. Aurait-elle atteint sa limite si Dieu accomplissait toute chose ? C’est  très facile  d’avoir vos péchés effacés lorsque c’est Dieu qui les efface. C’est très facile de devenir propre et pur si c’est Dieu qui le fait.

La Bible le dit. Cela n’a pas marché pour l’enfant prodigue malgré l’effort qu’il fournit pour vivre une vie propre dans la porcherie. Il ne pouvait pas se faire une vie pure quels que soit ses efforts pour y parvenir ; mais cela fut très facilement accompli lorsque son père se chargea de toute chose, quand bien même le fils ne faisait rien. « Chauffez l’eau et donnez-lui un bain. Enlevez ses vêtements en lambeaux et revêtez-le des meilleurs habits. mettez-lui des chaussures. Tuez le veau gras »

Le fils se transformait chaque fois que son père prononçait quelque chose. Ce n’était pas par son propre effort ou labeur qu’il devenait propre, mais par le travail de son père.

Devenir propre par votre propre zèle est complètement différent de devenir propre par Dieu. Ce que vous faites vous-mêmes apparaît comme une chose qui marchera bien, mais elle échoue et vous laisse épuisés, fatigués et remplis d’amertume. Le résultat c’est que vous rester toujours dans la saleté. Par contre, c’est très facile et reposant lorsque c’est Dieu qui œuvre.

 

JE SUIS JUSTE !

Lorsque je dis: « Tous mes péchés ont été purifiés et sont devenus aussi blancs que la neige. Je suis sanctifié et justifié » ! Les gens sont  stupéfaits en l’entendant. Certains contestent et me demandent : « Cela veut-il dire que tu ne pèches pas ? » Voici ce que je leur réponds : « J’étais vraiment un pécheur sale et méchant.Malgré cela l’Eternel a effacé tous mes péchés. Je n’ai aucun doute que Dieu a envoyé Son Fils, Jésus-Christ sur terre et que Jésus-Christ a lavé mes péchés et les a rendus aussi blancs que la neige. C’est ce que la Bible dit. Je me souviens avoir commis des péchés, fait le mal et mené une vie sale et dégoûtante.

Mais, mon Seigneur bien-aimé a payé abondamment pour ces péchés dont je me souviens. Dans le livre d’Esaïe, il est écrit que l’Eternel a payé le double pour tous les péchés que j’ai commis. Je suis devenu saint par la grâce du Seigneur parce que l’Eternel a reçu un double châtiment pour les péchés que j’ai commis. C’est écrit dans Esaïe au chapitre 40 V2 : je suis sanctifié, je suis justifié ».

Certaines personnes me disent : « Quel arrogance ! Qui est juste ? La Bible dit qu’il n’ y a point de juste, pas même un seul !» C’est vrai, Personne n’est né juste. Tous sont nés pécheurs, mais ceux qui ont été purifiés par Jésus sont justes. La Bible parle souvent des justes.

Car l’Eternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine.  (Psaumes 1 :6)

Le juste vivra par la foi. (Romains 1 :17)

La prière fervente du juste a une grande efficacité. (Jacques 5:16)

Il n’existe personne qui ne pèche pas. (Romains 3 V23)

Le salaire du péché c’est la mort. (Romains 6V23) ;

Mais Jésus a reçu le salaire pour nos péchés et Il nous a parfaitement lavé de nos péchés et nous a rendus justes. Nous devenons propres si Jésus nous purifie. Jésus laverait-Il imparfaitement les péchés ? Les femmes de ménage peuvent imparfaitement faire le ménage et laisser quelques taches, mais Jésus a complètement lavé nos péchés et les a rendus aussi blancs que la neige. (Esaïe 1 V 18) Mes péchés ont été lavés par le Sang de Jésus à la Croix.

Ce n’est pas une chose que nous avons accomplie. Nous n’avons à nous vanter de rien. L’Eternel nous a accordé sa grâce, mais les gens qui s’imaginent qu’ils peuvent faire le bien, ne peuvent recevoir la grâce. Beaucoup de gens sont trop occupés et sont perdus en essayant de faire le bien par eux-mêmes, mais les gens sales et dégoûtants qui ne peuvent pas faire de bonnes œuvres peuvent regarder à la Croix du Seigneur.

 

LA PÂQUES EST EGALEMENT EN NOUS

Caïn se rendit vraiment compte que tous ses actes étaient inutiles et qu’il ne pouvait rien faire de plus. Il s’examina et il vit qu’il ne pouvait qu’être détruit. Il renonça à lui-même et cria à Dieu : « j’ai beaucoup de péchés et mon châtiment est trop grand pour être supporté ! » C’est à ce moment que Dieu travailla.

Caïn dit à l’Eternel: Mon châtiment est trop grand pour être supporté. Voici, tu me chasses aujourd’hui de cette terre; je serai caché loin de ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera. L’Eternel lui dit : « Si quelqu’un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l’Eternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point. (Genèse 4:13-15)

Dieu mit clairement un signe sur Caïn pour que quiconque le trouve ne le tue pas. Il y eut un signe sur chaque maison dans le livre d’Exode chapitre 12. La mort n’entra pas dans les maisons sur lesquelles il y avait le signe.

Cette nuit-là, un ange visita chaque maison en Egypte et tua tous les premiers-nés des maisons sur lesquelles il n’y avait pas de signe. Mais, l’ange n’entra pas dans les maisons qui avaient le sang sur le linteau et les deux poteaux de la porte. Cela parce que la mort était déjà passée dans ces maisons. Je suis un homme sale qui a fait du mal et a commis le péché.

Alors l’ange qui porte la mort me cherche avec l’épée pour me rendre la destruction. Cependant j’ai un signe ; le Sang que Jésus-Christ a versé à la croix ! Je peux dire : « Je suis déjà mort. Je suis déjà jugé pour mes péchés. Les châtiments sont  terminés. Le moment où Jésus fut crucifié, tous mes péchés ont déjà été réglés », parce que le sang que Jésus a versé sur la croix pour mes péchés est mis sur la porte de mon cœur.

J’ai de nombreux souvenirs de moi, battant mes amis, volant, mentant et commettant de nombreux autres péchés. Mais, le Seigneur reçut le châtiment sur la croix pour chacun de ces nombreux péchés sans en omettre même un seul et Il me purifia.

Ce n’est pas que j’ai accompli une quelconque bonne action, mais, tous mes péchés sont devenus aussi blancs que la neige par la grâce du Seigneur. Je suis devenu propre et saint. Je ne peux pas exprimer avec des mots combien je suis reconnaissant.

Un signe que Dieu mit sur Caïn ! Dieu ne mit pas un signe uniquement sur Caïn, mais également dans mon cœur. Son sang que Jésus versa à la croix !

Ce sang est devenu le signe qui montre que tous mes péchés ont été jugés, et que le jugement ne peut plus être sur moi. La destruction que je devais recevoir, la malédiction que je devais recevoir, tout ce que je devais recevoir, le Seigneur les a déjà tous reçus à la croix.

C’est pourquoi je ne peux pas être maudit et détruit. J’ai reçu par la foi le travail que Jésus a accompli dans mon cœur. Maintenant, La malédiction et la mort ne peuvent plus tomber sur moi. C’est parce que le châtiment pour tous mes péchés a pris fin. L’ange passa sur chaque maison le jour où les Israélites s’échappèrent d’Egypte et tua tous les premiers-nés, mais, il passa outre les maisons sur lesquelles il y avait du sang parce que « Le jugement est déjà passé dans cette maison. La destruction est déjà passée dans cette maison »

Cette pâque est également en nous. « J’ai commis beaucoup de péchés, mais ces péchés ont déjà été jugés. Jésus a reçu à la croix, tout le châtiment pour mes péchés. C’est vrai que cela est le péché, mais il n’est plus punissable parce que la punition a déjà été reçue. Le péché a perdu son pouvoir. »

Nous pouvons aller à Dieu par la foi. Dieu mit le signe du salut sur nous afin que nous puissions échapper à la mort tout comme Il mit un signe sur Caïn.

J’espère que tous, vous recevrez le signe, non par votre propre bonté mais par la foi en la grâce du Seigneur.

 

AMEN !

2 commentaires

  • Patrick kenge onga

    je suis rassurement béni par ce message de la foi. j’ai longtemps combattu pour laver mes péchés par des prières répétitives de la repentance, mais maintenant je réalise la misère de ce coeur. je béni Dieu pour son plan merveilleux pour le salut de mon âme. je sollicite la grâce pour le reste du monde car là dehors personne ne veut rien gratuitement, on cherche toujours à mériter les choses. mais maintenant et sans l’ombre d’un doute la justification est gratuite.

  • Nadège Raimondi

    C’est si merveilleux d’être appelé juste et de recevoir le sceau de Dieu tout puissant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *