Ayant été gratuitement justifiés

 

« Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les  eaux d’avec les eaux. Et Dieu fit l’étendue, et Il sépara les eaux qui sont au-dessous de  l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut  ainsi. » (Genèse 1 :6-7)

 

TOUT SEUL, IL CREA LES CIEUX ET LA TERRE

Dieu commença à travailler sur  la terre lorsqu’elle était informe, vide et dans une profonde obscurité au chapitre 1 du livre de la Genèse.  « Que la lumière soit », « Que les eaux au dessus de l’étendue se séparent d’avec les eaux au dessous de l’étendue », «Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit ». De cette manière, Dieu, Lui-même créa les cieux et la terre.

Il y a longtemps, pour se reposer après le travail, un homme se rendit sous un châtaignier pour faire la sieste. Il s’étendit et pensa : « Pourquoi Dieu fit-Il pousser de grosses citrouilles sur des tiges si minces et de si petites châtaignes sur de si grandes branches ? Si j’étais Dieu, j’aurais fait pousser les châtaignes à la taille des courges sur les châtaigniers afin qu’une seule châtaigne soit en mesure de nourrir une famille entière. D’autre part, j’aurais créé les courges à la taille des châtaignes sur les tiges de courges.» et il s’endormit. Un long moment après, quelque chose lui tomba sur le front et il se leva brusquement. Une châtaigne venait de lui tomber dessus et les épines lui piquèrent le front. Avant même qu’il n’enlève les épines de son front, il se mit rapidement à genou et dit : « Dieu, je te remercie beaucoup pour le fait que des châtaignes de la taille des courges ne poussent pas sur le châtaignier. Mon crâne se serait fendu et je serais mort si une grappe de châtaignes aussi grosses que des courges m’était tombée dessus…. »

Si vous et moi étions auprès de Dieu lorsqu’il créa les cieux et la terre, nous aurions probablement eu de nombreuses suggestions à faire, en disant : « Dieu, les montagnes sont trop élevées. L’océan est trop vaste. Pourquoi veux-tu le créer si large ? La terre doit être vaste.», « Dieu, ne crée pas d’animaux qui soient comme les souris. Pourquoi crées-tu des serpents ? Il n’est pas nécessaire que tu crées des insectes tels que des moustiques ». Probablement, nous l’aurions tellement harcelé de remarques que Dieu n’aurait pas pu achever Son œuvre créatrice. J’imagine que Dieu savait cela car Il a créé l’homme après avoir achevé la création des cieux et de la terre.

L’homme n’a participé d’aucune manière à l’accomplissement de l’œuvre de la création des cieux et de la terre. Tout seul, Dieu les a créés. Les cieux et la terre furent créés au chapitre 1 du livre de la Genèse.

Après que l’homme fut créé à la fin du chapitre 1, il y a des scènes de l’œuvre de l’homme au chapitre 3. La première chose que l’homme fit, fut d’aller contre Dieu en mangeant le fruit de la connaissance du bien et du mal. Si Dieu avait créé les cieux et la terre ensemble avec l’homme, qui s’était rebellé de la sorte, que se serait-il passé ? Voici pourquoi Dieu n’a pas collaboré avec l’homme dans l’œuvre précieuse de la création des cieux et de la terre. Il a fait tout, Lui-même.

 

L’ŒUVRE QUE L’ENFANT PRODIGUE A FAITE ET L’ŒUVRE QUE SON PÈRE A FAITE

De même, Dieu n’a pas collaboré avec l’homme pour accomplir la grande et extraordinaire œuvre du salut, mais Il l’a accomplie sans l’aide de l’homme.

Un jour, je lisais le livre de Luc et je vis qu’il y avait de nombreux faits intéressants. L’un d’eux est que l’œuvre que Jésus a faite et l’œuvre que l’homme a faite ont toujours été différenciées dans le livre de Luc. Tout ce que l’homme a fait a toujours été un  l’échec : l’histoire du fils cadet qui s’est séparé de son père pour un pays lointain a été un échec ; l’histoire d’un homme qui allait de Jérusalem à Jéricho a été un échec ; l’histoire de celui qui voulait bâtir une tour a été un échec et ainsi de suite. Ces histoires nous montrent que tout ce que l’homme accomplit échoue. Cependant, toutes les œuvres accomplies par Jésus sont reconnues comme ayant été merveilleusement achevées.

L’histoire de l’enfant prodigue nous montre la différence entre l’œuvre qu’a fait le fils et celle accomplie par son père. Le fils représente l’humanité et le père représente Dieu. Dans cette histoire, le plus jeune fils prit sa part d’héritage, s’en alla pour une terre lointaine et vécut dans la débauche ; Il commit des péchés avec les prostituées, il dilapida tout son argent et devint gardien de porcs. Son corps tout entier se couvrait d’excréments de porcs ; il puait et était sur le point de mourir de faim. Un jour, ce fils cadet comprit qu’il finirait par mourir s’il continuait à vivre de cette manière et retourna chez son père. Lorsqu’il revint, le père, le vit de loin et fut ému de compassion, courut se jeter à son cou et le baisa. Le fils dit : « Père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je  ne suis plus digne d’être appelé ton fils». Mais, le père dit à ses serviteurs : « Apportez vite la plus belle robe, et mettez-la lui ; mettez-lui un anneau au doigt et des souliers aux pieds. Tuez le veau gras et préparez-le pour un festin ».

Ainsi, l’œuvre accomplie par le fils et l’œuvre accomplie par le père ont été clairement différenciées dans l’histoire de l’enfant prodigue. Plus le fils essayait de devenir propre pendant qu’il était dans la porcherie, plus il devenait dégoûtant, pitoyable et affamé. Le père, d’autre part, se mit à l’œuvre dès que son fils revint chez lui.

« Que faites-vous ? Vite, faites chauffer l’eau de bain. Apportez la plus belle robe et revêtez-le. Mettez-lui une bague au doigt. Mettez-lui des souliers aux pieds. Tuez le veau gras ».

Parce que le père était à l’œuvre, les vêtements sales du fils furent ôtés. Il fut rendu propre, fut rétabli et glorifié. Telle est la vie spirituelle.

 

EN DECOUVRANT VOTRE IMAGE VÉRITABLE

Avant de comprendre cette précieuse Parole de Dieu, je luttais pour devenir propre et pour ne pas pécher, comme le faisait le fils cadet pendant qu’il était dans la porcherie. Quand j’allais à l’église, je m’efforçais de respecter fidèlement la loi et de me tenir devant Dieu fièrement. Mais, tout comme l’enfant prodigue devenait de plus en plus dégoûtant et affamé plus il travaillait dans la porcherie, je sentais que je sombrais de plus en plus dans le péché.

Un jour, je compris une certaine vérité : « Ah, par moi, c’est impossible.» Par la grâce de Dieu, j’ai pu me reconnaître tel que j’étais réellement. Avant cela, je me voyais comme une personne qui croyait en Dieu et qui était bonne et intelligente. Mais, lorsque j’ai regardé avec les yeux de Dieu, j’ai pu me découvrir une personne complètement différente.

« Je suis trop dégoûtant ! Je suis trop mauvais ! Je vis comme un idiot ! Je sais maintenant qu’il m’est  impossible d’accomplir la loi et de devenir propre !»

Après avoir compris cela, ma confiance en moi-même s’est évanouie. Auparavant, je pensais toujours : « Je serai bon aussi longtemps que je prierai avec zèle. A partir de cette nouvelle année, je me déciderai à ne plus commettre le péché et à vivre proprement. Alors, comme cela je serai bien ». Mais, lorsque j’ai découvert que je n’étais pas sage, mais mauvais et dégoûtant, je ne pouvais plus croire en moi-même. Lorsque j’ai renoncé à moi-même, Jésus, merveilleusement, entra immédiatement dans mon cœur. Auparavant, je croyais en moi-même et je ne pouvais rien accepter qui soit différent de mes propres pensées. Mais, lorsque je suis arrivé à me méfier de moi-même et que je suis descendu du trône du royaume de mon cœur, j’ai pu recevoir la Parole de Dieu dans mon cœur, même quand elle était différente de mes pensées. Après avoir compris qu’il est impossible de venir à Dieu en priant avec zèle, en lisant la Bible, en accomplissant la loi et en faisant de bonnes actions, Jésus commença à travailler en moi.

Le fils cadet ne voulait pas arriver devant son père habillé de vêtements sales et en lambeaux. De toute façon il voulait se tenir devant son père un peu plus propre, et plus soigné. Mais, cela ne s’est pas produit. Il a compris que c’était impossible et il n’avait aucun autre choix que d’aller devant son père dans la condition mauvaise et sale dans laquelle il se trouvait. Le fils cadet retourna à son père exactement comme il était. Maintenant, pour ce fils cadet, il n’y avait plus rien à faire.

Lorsque le fils cadet a atteint les limites de sa propre capacité et qu’il a compris qu’il ne pouvait  plus rien faire, il retourna à son père. Et à partir de ce moment, le père commença à travailler. Des choses extraordinaires se sont produites depuis que le père a commencé à travailler. Le fils cadet ne pouvait devenir propre, quels que soient ses efforts. Mais, sur la parole de son père, ses habits sales furent  enlevés, il fut lavé et de meilleurs vêtements lui furent donnés. On lui mit une bague au doigt, des chaussures aux pieds et il mangea à volonté à la fête qui fut préparée avec le veau le plus gras. Pour que ce fils cadet, en tant que son fils, ne manque de rien, le père le rendit exactement comme lui-même.

 

PAR L’ŒUVRE DE JÉSUS

La vie spirituelle ne consiste pas à faire quelque chose pour aller au ciel. Les gens comprennent la vie spirituelle à l’envers. Ils pensent que c’est eux qui doivent respecter la loi, obéir à la Parole de Dieu, poser de bons actes et être fidèles à Dieu, pour que Dieu en voyant ces choses, soit heureux et qu’Il les reçoive. Mais, il n’existe aucune personne qui puisse venir à Dieu de cette manière. Le père a travaillé lorsque le fils cadet a renoncé à lui-même. Vous ne verrez jamais le travail de Dieu aussi longtemps que vous essayerez de travailler vous-même. Lorsque vous renoncez à vous-même, après avoir compris que vous êtes incapables de bien faire et de respecter la loi, Dieu commence à vivre et à travailler dans votre cœur.

Dieu doit accomplir l’œuvre de notre purification. Je lirai le livre de Romains, chapitre 3, verset 10 « Selon qu’il est écrit: Il n’y a point de juste, Pas même un seul ; nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu »

Tout ce que l’homme fait est mauvais. C’est pourquoi au verset 23, nous arrivons à : Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. Jusqu’au verset 23, nous voyons que tous les hommes ont péché et ne peuvent atteindre la gloire de Dieu avec ce qu’ils ont accompli. Cela signifie que l’homme ne peut jamais se tenir devant Dieu avec les résultats de ce qu’il a accompli. Que l’homme soit bon, beau ou honnête, les résultats de ce que l’homme accomplit ne peuvent jamais atteindre le niveau de la plénitude de Dieu.

Ensuite au verset 24, il est écrit : …et ils sont gratuitement justifiés par sa Grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. Ceci signifie que ce n’est pas par les œuvres que l’homme a faites, mais par l’œuvre que Jésus-Christ a faite,

Le verset 23 est le résultat de l’œuvre que l’homme a faite: l’homme ne peut se tenir devant Dieu car l’homme a péché. Le verset 24 nous dit que l’homme est devenu juste par l’œuvre que Jésus a faite et qu’il peut se tenir hardiment devant Dieu. Nous avons ces deux voies devant nous. Si vous allez devant Dieu en comptant sur ce que vous avez fait, vous êtes au verset 23. Si vous suivez ce chemin, puisque vous avez péché, quelque soit la quantité de biens que vous ferez, vous ne pourrez jamais vous tenir devant la gloire de Dieu. Par contre, si vous comptez uniquement sur l’œuvre que Jésus a faite et non sur ce que vous avez fait, vous pouvez  fièrement aller devant Dieu parce que Jésus vous a purifiés, sanctifiés et justifiés.

L’œuvre que Dieu a faite est exposée dans le chapitre 1 de la Genèse. Parce que Dieu a travaillé, la terre qui était informe et vide s’est transformée en un beau paradis rempli de fleurs, d’arbres fruitiers et de chants d’oiseaux. Ensuite, au chapitre 3 de la Genèse, nous voyons que ce monde même est entré dans le péché dès que l’homme a commencé à œuvrer.

La Bible dit : Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant…  (Jérémie 17 : 9). C’est pourquoi les choses fausses et mauvaises surgissent dans le cœur de l’homme au fur et à mesure que l’homme s’efforce de plus en plus ardemment d’être bon. Mais maintenant, Jésus commence son œuvre. Le Sang que Jésus a versé sur la croix a lavé tous nos péchés et les a rendus aussi blancs que la neige. Peu importe le péché que vous avez commis ; le mal que vous avez fait ; l’erreur que vous avez faite ; tous ces péchés ont été transmis à Jésus. Jésus a été puni sur la croix, à votre place, pour tous vos péchés et tous vos péchés ont été purifiés.

 

LE PERE NE POUVAIT LE LAISSER DANS CETTE SALE CONDITION.

Parlons-en encore une fois. Les résultats de ce que nous avons accompli sont, culpabilité, malédiction et destruction. Mais, le travail accompli par  Dieu nous purifie, nous sanctifie et nous justifie. Peu importe combien vous péchez, il n’y a aucun péché que Jésus ne puisse laver. Peu importe la fosse dans laquelle vous êtes tombé, il n’existe aucune fosse de laquelle Jésus ne puisse vous faire sortir. Et peu importe ce qui vous lie, il n’existe aucun lien que Jésus ne puisse délier. Jésus nous a parfaitement délivrés du péché. Il a été crucifié et nous a purifiés de tous les péchés. C’est ce que nous dit le verset 24 du livre de Romain 3,  …et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la  rédemption qui est en Jésus-Christ.

Nous n’avons pas été justifiés à travers nos œuvres, mais à travers Jésus. Tout ce que j’ai toujours fait, c’est de commettre le péché et de poser de mauvais actes, mais Jésus m’a purifié.

Lorsque le fils prodigue retourna dans la maison de son père dans sa condition dégoûtante et sale, vêtu de vêtements crasseux et en lambeaux, le père ne pouvait le laisser dans cette sale condition. C’est pourquoi le père lava son fils. Le père rendit le fils si saint, si propre et si glorieux que ce fils ne manquait de rien lorsqu’il fut présenté à la fête.

C’est çà ! Bien-aimés, nous avons, tout comme le fils cadet, commis le péché et fait le mal. Nous sommes tous de sales humains qui péchons chaque jour. Dieu ne pouvait pas nous faire asseoir à la table de cérémonie dans cet état sale et dégoûtant dans lequel nous étions. Qu’est ce que Dieu a donc fait ? Il a envoyé Son Fils Jésus-Christ qui nous a purifiés et sanctifiés, pour que nous puissions nous asseoir devant Dieu, étant absolument parfaits. Jésus a lavé nos péchés et les a rendus aussi blancs que la neige, Il nous a purifiés et justifiés. Cela n’a pas été fait à travers notre effort ou notre travail.

Deux choses sont exposées devant vous. Ce que vous avez accompli et ce que Dieu a accompli. Ce que nous avons accompli, c’est de commettre des actes sales et dégoûtants. Si nous  tenons compte de ce que nous avons fait, personne ne peut dire qu’il est propre et juste. « Je suis dégoûtant ! Mauvais ! Sale !» Si vous vous regardez, peu importe qui vous êtes, ceci est tout ce que vous pouvez dire de vous-même. Mais, si vous tenez compte de ce que Jésus a accompli, Jésus a lavé nos sales péchés et les a rendus aussi blancs que la  neige afin qu’il ne nous reste rien à faire pour nous tenir devant Dieu.

 

QU’ALLEZ-VOUS CROIRE ?

Maintenant, bien-aimés, qu’allez-vous croire ? Croirez-vous en ce que vous avez accompli vous-mêmes et vous y attacherez-vous ou croirez-vous en ce que Jésus a accompli ? Il est vrai que vous avez péché. Il est vrai que vous avez fait des choses dégoûtantes, sales, abominables et fausses. Cependant, sans tenir compte du péché que vous avez pu commettre, existe-t-il un péché qui ne puisse être lavé par le Sang que Jésus a fait couler à la croix ? Non, Il n’en existe aucun, l’Eternel a proprement lavé tous nos péchés à la croix et nous a purifiés à jamais. Je ne sais pas comment vous, vous voyez cela, mais aux yeux de Dieu, nous sommes tous justes.

Par le moyen de la  rédemption qui est en Jésus-Christ, Jésus a porté nos péchés à notre place et nous a sauvés à travers la crucifixion.

V 24 Et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. Dieu nous voit et Il dit que nous sommes justes. Ceci est l’Evangile de Dieu ! C’est la promesse de Dieu !

J’avais plus de péchés qu’aucun autre homme. Tout comme l’a dit  l’Apôtre Paul: «…les pécheurs, dont je suis le premier.», moi également, j’étais assurément un homme qui a fait le mal et a commis de sales péchés. Cependant, j’ai été justifié. Ce ne fut pas à travers mes efforts et mes bonnes œuvres, mais j’ai reçu la sainteté parce que tous mes péchés ont été lavés par la crucifixion et la mort de Jésus.

 

MAINTENANT, CROYEZ EN JÉSUS !

L’homme ne travaillait pas lorsque Dieu travaillait au chapitre 1 de la Genèse. Lorsqu’ils furent à court de vin pendant les noces de Cana dans le livre de Jean chapitre 2, personne n’a travaillé si ce n’est Jésus seul. Lorsque les nombreuses personnes qui s’étaient rassemblées pour écouter la Parole de Jésus ont eu besoin de pains, Jésus a travaillé. C’est encore Jésus qui a travaillé lorsque l’homme atteint d’une infirmité pendant 38 ans était étendu sur le sol.

Bien-aimés, considérez ce que vous avez fait comme rien et croyez en Jésus.

J’ai l’espoir que vous recevrez dans votre cœur ce que Jésus a accompli. Ce que nous avons accompli nous-mêmes est entièrement mauvais, mais le travail que Jésus a accompli nous a rendus saints et justes.

Il n’y a aucun homme au chapitre1 du livre de la Genèse. Dieu n’a pas collaboré avec l’homme lorsqu’Il créa les cieux et la terre. Il a tout fait seul. Dieu ne sollicite pas la capacité de l’homme lorsqu’Il nous sauve du péché. Jésus seul a été crucifié et a parfaitement accompli l’œuvre de la purification de nos péchés, et cela de façon éternelle. C’est pourquoi, il n’y a aucun besoin d’ajouter quoi que ce soit que nous ayons fait à ce salut. Le salut a été achevé parfaitement par Jésus. Si nous ajoutons quelque chose à ce que Jésus a accompli, cela est totalement faux. Tout ce que nous avons à faire est de recevoir simplement par la foi ce que Jésus a accompli et d’accepter la manière dont Il nous a rendus parfaits, sanctifiés et purifiés.

Désormais, ne dites pas que vous êtes pécheurs conformément à vos pensées. Glorifiez Dieu pour ce qu’Il a accompli. Dites : « J’étais vraiment un pécheur sale et dégoûtant, mais Jésus m’a purifié et sanctifié et justifié. Je crois en cela parce c’est ce qui est dit dans la Bible » et j’ai la foi. Cette foi vous transformera en une personne à qui il ne manque rien lorsque vous vous tiendrez devant Dieu.

 

 

 

7 commentaires

  • Ben-oni Masandi Kubabezaga

    Je suis très content de savoir pour la nième fois que c’est l’oeuvre salvatrice de Jésus Christ qui fait de moi l’un parmi les saints et non mes oeuvres souillées depuis les entrailles de ma mère, comme l’avait dit David.

  • Ben-oni Masandi Kubabezaga

    Que la volonté du père soit faite.

  • Ben-oni Masandi Kubabezaga

    Ce message m’a beaucoup édifié.Merci!

  • Patrica

    Merci, merci et encore merci Seigneur !
    Pasteur que Dieu vous bénisse. Mon cœur est dans la joie, je me sens libre !

  • Link

    Et ils sont gratuitement justifies par sa grace, par le moyen de la redemption qui est dans le Christ-Jesus… Il a voulu montrer sa justice dans le temps present, de maniere a etre reconnu juste, tout en justifiant celui qui a la foi en Jesus.”

  • Salem Konan

    Chrétien depuis une décennie mais il a fallu qu’un jour je participe a une Croisade de L’Église Bonne Nouvelle De la Grâce pour me rendre compte que j’étais perdu,encore dans les ténèbres car n’ayant pas reçu la vérité et d’une manière ou d’une autre je méprisais le Sacrifice de Jésus a la Croix pour moi.
    Mais Gloire soit rendu à Dieu, depuis cette Croisade Je suis devenu comme JÉSUS, Saint, Juste et Parfait. Qu’ai-je fait pour cela, rien du tout sinon en recevant une information: ce que JÉSUS a fait pour moi à la Croix.
    La vérité ne souffre d’aucune ambiguïté, d’aucune contradiction mais elle affranchi de la servitude… nous rendant libre, libre de vivre pour Christ.
    Merci Seigneur.
    SALEM KONAN

  • Nadège Raimondi

    Gloire a Dieu pour mon salut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *