Expérimentation vivante de miracle

« L’un d’entre eux dit: Je reviendrai vers toi à cette même époque; et voici, Sara, ta femme, aura un fils. Sara écoutait à l’entrée de la tente, qui était derrière lui. Abraham et Sara étaient vieux, avancés en âge ; et Sara ne pouvait plus espérer avoir des enfants. Elle rit en elle-même, en disant: Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs. Mon seigneur aussi est vieux. L’Eternel dit à Abraham: Pourquoi donc Sara a-t-elle ri, en disant: Est-ce que vraiment j’aurais un enfant, moi qui suis vieille. Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel. Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque; et Sara aura un fils.» (Genèse 18 :10-14)


POUR EXPERIMENTER LES MIRACLES

J’ai souvent vu Dieu accomplir des choses, des guérisons qu’il était absolument impossible à l’homme de faire. L’un de ces miracles a été de me guérir d’un ulcère d’estomac.

Je souffrais terriblement d’un ulcère gastrique et un jour, j’ai prié Dieu pour qu’il guérisse mon estomac.

Dieu a alors rappelé ces Paroles à mon cœur : C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir, dans le livre de Marc chapitre 11 versets 24.       Si je croyais que mon estomac était guéri en priant, tout comme l’avaient dit ces Paroles, j’étais censé pouvoir consommer du Kimchi, le Dwenjang (Les mets coréens à base de pâtes de haricot) et le riz, mais c’était extrêmement pesant.

J’ai donc objectivement médité cette parole : « Si Dieu dit de croire que mon estomac est guéri, je n’ai pas besoin d’y ajouter une quelconque pensée venant de moi-même. Même si les circonstances sont ce qu’elles sont, je serai guéri si je crois que je suis guéri ! »
Depuis ce matin-là, j’ai commencé à consommer du riz. J’ai consommé du Kimchi, le Dwenjang… . Au début, j’avais la diarrhée et c’était difficile, mais je fis l’expérience de voir mon estomac complètement guéri après 24 h. Par la suite, ma foi en la Parole de Dieu est devenue plus profonde et Dieu put travailler puissamment en moi.
Il y a des miracles qui ont été inscrits dans la Bible. Par exemple,  l’histoire dans laquelle Jésus transforma l’eau en vin ; l’histoire du paralytique qui se leva, prit son lit et marcha; l’histoire des lépreux complètement guéris; l’histoire de l’aveugle qui a recouvré la vue ; l’histoire de la résurrection de la fille de Jaïre et beaucoup d’autres.

On appelle tout cela, des miracles circonstanciels. Mais, comment de tels miracles ont-ils pu se produire ? Si nous connaissions cela avec précision, nous pourrions expérimenter de tels miracles dans nos propres vies.

Nous pouvons recevoir la bénédiction et la grâce de voir s’accomplir des choses impossibles par la puissance de Dieu.

Tous les miracles qui se sont produit dans la Bible ont été accomplis en suivant le même principe.

Par conséquent, si vous pouvez suivre exactement ce principe dans votre vie, vous pourrez expérimenter les miracles de Dieu dans n’importe quel aspect de votre vie.

En ayant compris ceci, j’ai maintes fois fait l’expérience de voir des choses impossibles s’accomplir par la puissance de Dieu. De tels miracles peuvent se produire dans votre vie également ; mais, ignorer cette seule chose est ce qui nous empêche d’expérimenter les miracles de Dieu dans notre vie.

LES PRINCIPES POUR L’ACCOMPLISSEMENT DES MIRACLES

Parlons par exemple de la transformation de l’eau en vin opérée par Jésus. Comment cela s’est accompli.  Lorsque le vin manqua au cours des noces de Cana, Marie dit : « Ils n’ont plus de vin ». Jésus répliqua :« Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue.».
Cependant, Marie dit aux serviteurs : « Faites ce qu’Il vous dira ». Ensuite, Jésus demanda aux serviteurs de remplir six vases d’eau. Lorsqu’ils eurent fini de remplir ces vases d’eau, Jésus leur dit : « Puisez maintenant, et portez-en à l’ordonnateur du repas.»

« C’est de l’eau. Comment pouvons-nous servir de l’eau, c’est de l’eau ? Ça n’a pas de sens ! »   Les pensées des serviteurs ne pouvaient pas aller au-delà de cette disposition d’esprit.

Cependant, Jésus leur demandait de le servir parce que ce n’était pas de l’eau, mais du vin. Mais, lorsque les serviteurs entendirent et acceptèrent les Paroles de Jésus, ils purent aller au-delà de leurs pensées, puiser l’eau et en servir au maître de cérémonie.

Avec leur propre cœur, ils ne pouvaient pas puiser et servir, mais le miracle de l’eau transformée en vin s’est produit lorsqu’ils ont accepté les Paroles de Jésus, qu’ils ont puisé et servi.

Tous les miracles opérés par Dieu se produisent en suivant ce principe.
Un jour, Jésus s’est rendu à la piscine de Bethesda. Il y avait là un homme qui était infirme depuis 38 ans. Jésus demanda à cet homme malade : « Veux-tu être guéri ? »

«Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. »

Dans ces paroles, il voulait probablement dire : « Je ne sais pas qui tu es, mais pourrais-tu me jeter dans la piscine lorsque l’eau sera agitée ? »
Jésus s’adressa à ce malade en ces mots : « Lève-toi prends ton lit et marche »

Cette infirmité a cloué cet homme au sol pendant 38 ans. Même s’il voulait entrer dans la piscine lorsque l’eau était agitée, il ne pouvait pas se mouvoir.

Cependant, Jésus lui demanda de prendre son lit et de marcher. Quelles pensées, à votre avis se trouvaient dans l’esprit de ce malade ?

« Es-tu en train de me demander de marcher ? Comment pourrais-je marcher ? Mes jambes sont comme des rondins.»

« Es-tu en train de me dire de prendre mon lit et de marcher ? Cela n’a pas de sens. Je suis une personne atteinte d’infirmité depuis 38 ans. Je ne peux me mouvoir. »

C’est ce qu’il était censé dire, mais ce n’est pas ce qui s’est passé. Dans ses pensées, c’était impossible, mais il accepta les pensées de Jésus.
Les hommes de Dieu savent que leurs propres pensées sont tordues, sales et dégoûtantes. Ils rejettent donc leurs pensées, acceptent le cœur de Jésus et vivent par le Cœur de Jésus.

Dans les pensées de cet homme atteint d’infirmité depuis 38 ans, il ne pourrait jamais marcher. Pouvoir marcher était une chose complètement insensée. Les Paroles de Jésus sonnaient comme une plaisanterie de mauvais goût.

Cependant, il rejeta ses propres pensées et décida d’accepter les Paroles de Jésus.  Il crut qu’il pouvait marcher et commença à marcher. Il commença à étendre son corps et commença à se déplacer.

A l’aide de ses coudes, il prit appui sur le sol et commença à se lever. .

Finalement, il étendit ses jambes et essaya de se tenir debout. Il se leva. Dans les propres pensées de cet homme infirme depuis 38 ans, c’était quelque chose qu’il n’aurait jamais pu imaginer. Cependant, ce fut complètement possible à travers le cœur de Jésus qui entra dans son cœur.

 

SI DIEU LE DIT, CELA NE SE FERA-T-IL PAS ?

Sara entendit cela à l’entrée de la tente et pensa : « J’aurai un fils.» Sara n’y avait jamais pensé.

Sara avait déjà abandonné l’idée qu’elle aurait un jour un fils et avait donné, 13 ans plus tôt, sa servante Agar comme concubine à Abraham.

Si elle avait pu croire avoir un fils, quelle femme aurait poussé une autre femme dans le lit de son époux. Si elle avait eu 0.1% de chance d’avoir un fils, elle y aurait placé tous ses espoirs. Elle n’aurait jamais permis à une autre femme d’occuper sa place dans le lit de son époux.

Sara était certaine qu’il n’y avait aucune autre possibilité pour elle d’avoir un fils. Par conséquent, elle pensait ne plus avoir de choix que celui d’envoyer une autre femme dans le lit de son époux.

Parce que nous sommes faibles parce que nous sommes incapables et que Dieu est capable, nos cœurs incapables et le cœur capable de Dieu ne peuvent être identiques.

Les pensées d’une personne qui a un salaire mensuel de 10.000 $ ne peuvent être semblables aux pensées d’une personne qui a un salaire mensuel de 1.000 $.

Si une personne ayant un salaire de 1.000$ dépense comme une personne ayant un salaire de 10.000 $, elle tombera immédiatement en faillite. Par conséquent, elle doit vivre selon son revenu. De même, vos cœurs se sont endurcis en vivant dans vos limites et vous ne pouvez pas croire en la Parole qui va au-delà de vos limites.

Cependant, à partir du moment où vous croyez en Dieu, la puissance de Dieu va au-delà de vos limites pour vous atteindre parce que Dieu est avec vous. Par conséquent, les gens qui croient en Dieu doivent compter sur la Puissance de Dieu.

Malheureusement, les gens sont incapables de faire cela. Il y a une histoire identique dans le livre de la Genèse chapitre 18. Dieu s’adressa à Abraham :

«Où est Sara, ta femme ? »

« Elle est dans la tente » répondit Abraham.

« Je reviendrai vers toi à cette même époque; et voici, Sara, ta femme, aura un fils. »

Sara entendit cela à l’entrée de la tente et pensa : « J’aurai un fils. ». Sara n’y avait jamais pensé. Sara avait déjà abandonné l’idée qu’elle aurait un fils et avait donné sa servante Agar comme concubine à Abraham 13 ans plutôt. Si elle croyait pouvoir avoir un fils, quelle femme aurait poussé une autre femme dans le lit de son époux ?

Si elle avait 0,1% de chance d’avoir un fils, elle y aurait placé tous ses espoirs. Elle n’aurait jamais permis à une autre femme de coucher dans le lit de son époux.

Sara était certaine qu’il n’y avait aucune possibilité pour elle d’avoir un fils. Par conséquent, elle pensait ne plus avoir de choix que d’envoyer une autre femme dans le lit de son époux.

Cela se passa 13 années plutôt, mais, 13 ans plus tard, Dieu déclara à Abraham que Sara aurait un fils. Comment Sara ne pouvait-elle pas en rire ? Elle a ri et s’est dit : « Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs ? Mon seigneur aussi est vieux. »

Immédiatement alors, Dieu parla à Abraham : «Pourquoi donc Sara a-t-elle ri ? en disant: Est-ce que vraiment j’aurai un enfant, moi qui suis vieille ? Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel ? Au temps fixé, à cette même époque, je reviendrai vers toi; et Sara aura un fils.»
Dieu gronda Abraham devant Sara.

Peu de temps après que le gouvernement ait été établi en Corée, le Président visita une base militaire et eu une conversation avec un capitaine. Le Président pensa à un grade plus grand en voyant ce capitaine et dit : « Vous, quel grade avez-vous ? »

« Capitaine, monsieur »

« Quel grade vient au-dessus ? »

« Major, Monsieur ».

« Quel grade vient au-dessus ? »

« Colonel »

« Bien, vous l’êtes »

Depuis ce jour, sous l’ordre spécial du Président, il est devenu un colonel. Même le Président d’un pays peut faire cela. Dieu n’est-il pas le Roi de l’univers ? Lorsque Dieu a déclaré: « Aie un enfant », cela s’est accompli.   Qu’elle ait dépassé l’âge de la ménopause, qu’elle ait subi une ablation de l’utérus ou une toute autre chose, aucune de ces choses quelles qu’elles soient ne représentent un problème.

Elle aura un fils si Dieu déclare qu’elle aura un fils. Nous croyons au Dieu qui accomplit les choses impossibles. Dieu veut accomplir de tels miracles, pas uniquement dans la Bible, mais également dans nos vies.
Cependant, pour goûter de tels miracles, nous avons besoin d’être affranchis des limites de nos pensées.

Dieu a travaillé en Abraham, Sara et Moïse pour que l’homme soit affranchi de leur disposition d’esprit. Dieu veut travailler également en chacun de nous, individuellement.

Dieu n’est pas content que vous fassiez le bien quel qu’il soit, à partir du moment où c’est le bien fait par votre propre force et votre labeur, mais Il est content que vous fassiez le bien et que vous accomplissiez la volonté de Dieu par la force de Dieu qui vient de l’acceptation du Cœur de Jésus.

Il ne veut rien qui provienne de notre cœur, qui par nature est sale et dégoûtant.
Dieu a fait de Joseph qui était prisonnier, le gouverneur et Il a fait de David le berger, le roi. Si ce Dieu vous donne la sagesse, ne deviendrez-vous pas sages ? Il peut même vous rendre plus sage que Daniel. Si Dieu veut vous rendre riches, ne deviendrez-vous pas riches ?

Si Dieu vous donne la santé, n’aurez-vous pas une bonne santé, quelle que soit la maladie que vous ayez ? Si Dieu purifie vos péchés, ne deviendrez-vous pas saints ?

Le cœur qui pense que cela ne peut pas être fait même si Dieu l’accomplit est un cœur vraiment méchant et maudit.

« Oui, c’est vrai, c’est impossible par les voies humaines, mais cela peut s’accomplir si Toi Dieu, Tu l’accomplis.»

C’est le cœur de quelqu’un qui a la foi.

« Dieu, je suis une personne sale qui pèche chaque jour, mais si tu me rends pur, je serai aussi blanc que la neige. Si tu me rends juste et saint, je deviendrais juste et saint.»

N’est-ce pas la foi en Dieu ?

Sara a ri en entendant de la part de Dieu qu’elle aurait un fils. Dieu s’est alors adressé à Abraham : « L’Eternel dit à Abraham: Pourquoi donc Sara a-t-elle ri, en disant: Est-ce que vraiment j’aurais un enfant, moi qui suis vieille ? Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel ?»

Existe-t-il quelque chose qui soit impossible au Seigneur? Rien ! Si Dieu le décide, tout s’accomplira.

Sara entendit ce que Dieu déclara et elle Lui dit : « Je n’ai pas ri ».

Dieu déclara : « Au contraire, tu as ri.» ne reconnaissant pas les paroles de Sara, mais établissant Sa Parole.

Dieu n’accepte pas nos paroles. Il veut établir Ses Paroles dans nos cœurs.
Le cœur de Sara ne croyait plus en lui-même, mais la foi pour croire en Dieu s’est établie dans son cœur après que Dieu ait établi cela en elle. Lorsque Sara crut en Dieu, elle reçut la force de concevoir. Cette femme de quatre-vingt-dix-neuf ans s’est levée avec puissance, disant à ses serviteurs : « Hé, messieurs, laissez-moi porter cela pour vous.»  C’est un miracle.

Par la foi, un miracle s’est produit en Sara. Plus tard, Sara a dû avoir beaucoup de regrets. « Comme j’ai été bête! J’ai stupidement envoyé ma servante dans le lit de mon mari alors que je pouvais moi-même avoir ce fils. »

RECEVOIR LE CŒUR DE DIEU

Dans les pensées de l’homme infirme depuis 38 ans, il ne pouvait pas marcher, mais Jésus pensait qu’il pouvait prendre son lit et marcher. Sara pensait : « Je ne peux pas avoir un fils », tandis que Dieu pensait : « Non, tu auras un fils. »

Maintenant, suivras-tu tes propres pensées ou les pensées de Jésus ? C’est ce qui est important. Sara, en abandonnant ses propres pensées et en recevant la Parole de Dieu, le Cœur et la Puissance de Dieu l’ont fortifiée afin qu’elle ne manque de rien et puisse avoir un fils.
Moi de même, j’étais ainsi. Je pensais toujours : « Je suis pécheur. Jusqu’à ma mort, je ne peux que commettre le péché. Je suis pécheur, mais il serait merveilleux si Dieu m’accordait sa miséricorde pour aller au Ciel.»  Mais, Dieu m’a dit : « Non, tes péchés ont été effacés. Jésus t’a déjà racheté. Tu es juste. Tu n’as pas de péchés.».

C’est ce que dit la Bible : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. » (Romains 3 :23-24)
Nous sommes des humains qui avons péché, mais Dieu a déjà donné son verdict qui déclare que nous sommes justes et que nous sommes purs parce que Jésus nous a rachetés.

Pendant longtemps, je ne pouvais pas croire cela, je n’acceptais pas ces Paroles et je faisais valoir ma stupidité.

« Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel ? ».

Abraham et Sara écrasèrent leurs pensées devant ces Paroles et acceptèrent la Parole de Dieu. De la même façon, j’ai aussi accepté la Parole en entendant Sa voix.

« Je pèche tous les jours, mais serait-ce impossible de la part de Dieu d’effacer mes péchés ? La crucifixion de Jésus ne peut-elle pas effacer les péchés d’une personne ?

Que je pèche une centaine ou un millier de fois, les péchés que je commets, Jésus les a lavés. C’est vrai ! Mes péchés ! Tous mes péchés ont été effacés ! »  J’étais surpris. Je suis une personne qui ne peut pas croire en de telles choses, mais dans mon cœur un grand miracle s’est produit.

Je péchais toujours et je croyais que j’étais pécheur. Je pensais toujours que je devais souffrir à cause de mes péchés et que je devais effacer mes péchés ; mais, chose miraculeuse j’ai accepté la Parole de Dieu, qui était différente des pensées que j’avais eues jusqu’alors.

J’ai accepté le cœur de Dieu. Ce n’était pas mon cœur, mais le cœur de Dieu. Après avoir accepté ces Paroles, mon cœur est devenu un avec celui de Dieu, qui a dit que mes péchés ont été effacés et que maintenant je suis juste. Dès ce jour, Dieu  commença à travailler en moi.

Auparavant, nos cœurs étaient différents parce que Dieu dit que mes péchés ont été effacés, tandis que moi, je disais que j’avais des péchés.      Cependant, à mesure que nos cœurs sont devenus un, le Saint-Esprit a travaillé en moi.

Dans la Bible, nous apprenons le processus par lequel Abraham et Sara ont pu avoir le même cœur que celui de Dieu.

Maintenant, vous également, ne croyez pas en vos pensées, mais en la Parole de Dieu. Quel que soit le nombre de péchés que vous ayez commis, j’espère que, par la foi en Jésus qui vous a purifié, vous serez affranchis du péché…

 

Amen.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *