Chassez Ismaël

« Lenfant grandit, et fut sevré ; et Abraham fit un grand festin le jour où Isaac fut sevré. Sara vit rire le fils qu’Agar, l’Egyptienne, avait enfanté à Abraham ; et elle dit à Abraham : Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n’héritera pas avec mon fils, avec Isaac. Cette parole déplut fort aux yeux d’Abraham, à cause de son fils. Mais Dieu dit à Abraham : Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l’enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu’elle te demandera ; car c’est d’Isaac que sortira une postérité qui te sera propre. » (Genèse 21 :8-12)

 

IL AIME PROBABLEMENT ISMAEL. POURQUOI  A-T-IL DIT DE LE CHASSER ?

 

Il y avait deux fils dans la maison d’Abraham. L’un était Ismaël, qui était né par méthodes humaines, et l’autre Isaac qui était né par la foi  en Dieu.

Ces deux fils grandirent dans la même maison. Parce qu’Ismaël, le fils qui était né selon la chair, était beaucoup plus âgé qu’Isaac, le fils de la promesse, Ismaël se moquait d’Isaac chaque fois qu’il en avait l’occasion. Sara voyant qu’Isaac était tourné en dérision par Ismaël dit à Abraham : « Rejette ta servante et son fils ! »

Abraham était le père de la foi, même s’il avait beaucoup de pensées humaines.

Abraham pensait que bien qu’Ismaël soit né de l’incrédulité, à cause de son manque de foi, il est tout de même son fils. Ismaël était presque adulte et Abraham fondait de grands espoirs en lui. Abraham n’avait aucune intention de chasser Ismaël. Il était donc profondément ennuyé quand il entendit les paroles de Sara.

Cependant Dieu aussi dit à Abraham de chasser Ismaël.

Il y a longtemps, j’avais l’habitude de m’étonner : « Comment un Dieu de miséricorde pouvait-il dire une telle chose ? Ismaël est aussi un fils d’Abraham et Dieu aime Ismaël aussi. Pourquoi a-t-il dit de chasser Ismaël ? »  Je ne pouvais simplement pas comprendre cela. Il y a beaucoup de passages de la Bible que nous ne comprenons pas.

Mais, après quelques temps, nous parvenons à savoir que Dieu n’accepte rien de ce qui est fait par les méthodes des hommes mais qu’il accepte seulement les choses accomplies, par Lui, venant du cœur de Dieu.

Une histoire similaire à celle-ci est l’histoire des offrandes de Caïn et Abel. Abel fit une offrande à Dieu des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. Abel ne savait pas comment faire cette offrande et voulait gagner le cœur de Dieu.

« Je me demande quelle offrande plaît à Dieu. » Abel demanda, chercha la réponse auprès de Dieu, et apprit que le premier-né du troupeau et sa graisse sont l’offrande qui plaît à Dieu.

Caïn n’était pas pareil. Les produits et les fruits de sa terre semblaient tellement désirables qu’il les offrit à Dieu. C’était le cœur de Caïn, mais ce n’était pas quelque chose qui plut à Dieu. Les « fruits de la terre » que Caïn offrit font référence aux fruits de la terre maudite,  mais aussi représentent le produit des pensées de l’homme.

Cela veut dire que Dieu ne peut accepter les fruits du sol qui viennent de la chair. Bien qu’elles puissent être en dehors de la foi en Dieu, il y a des choses dans nos vies qui semblent, jusqu’à un certain point, honnêtes et saintes aux yeux des hommes. La plupart des gens pensent comme cela :

«  C’est une personne tellement bonne. »

«  Cette personne est tellement bonne qu’elle n’a pas besoin de lois. »

«  Cette personne est tellement pieuse. »

Mais Dieu n’a jamais dit cela. C’est la différence entre Dieu et l’homme.

Dieu dit : JEREMIE 17 V 9 Le cœur est tortueux. Par-dessus tout. Et il est méchant : Qui peut le connaître ?

Dieu dit qu’il n’y a rien de bon dans le cœur de l’homme. C’est complètement différent de ce que pense l’homme.

 

VOUS DEVEZ CHOISIR L’UN OU L’AUTRE

Abraham prit une servante et un enfant naquit de son manque de foi.

Malgré cela, alors qu’il avait beaucoup grandi, Ismaël était considéré, par Abraham, comme un grand espoir.

Cependant Dieu dit à Abraham de renvoyer cette servante et son fils. Cela veut dire que Dieu n’accepte pas les choses accomplies par des méthodes humaines. Ce que vous faites de bien et honnêtement, ainsi que les remerciements que vous donnez du fond de votre cœur, Dieu ne l’accepte pas. Dieu n’accepte, que ce qui émane de Dieu, c’est-à-dire les choses qui viennent du cœur de Dieu.

Les hommes pensent qu’il y a deux manières de recevoir le pardon des péchés. Soit, en se repentant, en priant avec ardeur et en étant loyal envers Dieu, soit à travers la crucifixion de Jésus. Ces deux manières ne peuvent être choisies toutes les deux. Si le pardon doit être acquis par la foi en Dieu, les méthodes humaines doivent être abolies.

D’autre part, si vous devez recevoir le pardon par vos efforts et votre zèle, c’est comme si tout ce que Jésus avait fait, devait être rejeté. Il n’y a qu’une façon de recevoir le pardon des péchés, pas deux.

Dieu dit à Abraham de chasser sa servante et son fils.

Cela signifie que Dieu n’accepte pas les choses accomplies par les méthodes de l’homme.

La Bible nous dit que Dieu rejette tout ce qui vient de l’homme. Abraham était le père de la foi, mais plaça son espoir en Ismaël. Abraham pensait :

« Ismaël grandit si bien, désormais, il conduira bien notre famille. »

Cependant, Dieu dit à Abraham de chasser Ismaël. Moi non plus, je ne voulais pas recevoir ce que Jésus avait accompli, mais plaçais mon espoir dans mes œuvres. Dieu me disait qu’elles étaient toutes inutiles.

Quand je lisais ces versets, je sentais vraiment que j’étais comme Abraham. Dans le passé, quand je n’avais pas la foi  en Dieu, je disais : « Puisque je vais à l’église le dimanche, Dieu sera content de me recevoir, puisque j’ai donné ma dîme, puisque j’ai montré de la compassion envers un mendiant, puisque j’ai fait le travail que je devais faire à l’église, puisque j’ai fait toutes mes prières du soir, puisque je me suis repenti, puisque j’ai jeûné et prié… »

Je mettais toutes mes attentes sur moi et en moi. Je ne voulais pas recevoir ce que Jésus avait accompli, mais plaçais mon espoir dans mes œuvres. Néanmoins, tandis que Dieu parlait à Abraham, Dieu me disait de chasser tout ce que j’avais fait par ma propre méthode et me disait que tout était inutile.

 

LES ALCHIMISTES QUI ONT ESSAYE DE FAIRE DE L’OR

Il y avait des alchimistes au Moyen-âge, qui essayèrent de fabriquer de l’or en mélangeant du cuivre et du zinc. Un jour, alors qu’ils essayaient avec le cuivre, la couleur étant similaire à l’or, ils s’en réjouissaient.

Ils se disaient, « si nous continuons encore un peu l’expérience, nous pourrons faire de l’or! »

Et beaucoup d’alchimistes firent des expériences pour faire de l’or. Ils vendirent leurs maisons, leur terre et empruntèrent de l’argent pour obtenir des fonds pour leurs expériences dans leurs efforts à fabriquer de l’or. Malgré cela, ils échouèrent tous.

Tandis que le temps passa et que leur connaissance augmenta, les gens découvrirent que l’or était un élément. Ils découvrirent que puisque l’or était un élément, il ne pouvait pas être fabriqué en mélangeant des métaux.

Après cela, ils cessèrent d’essayer de fabriquer de l’or et aujourd’hui personne n’essaie plus de fabriquer de l’or.

Ils peuvent imiter l’or, mais personne ne peut faire de l’or. De même, la sainteté et la justice sont des choses qui appartiennent à Dieu et doivent venir de Dieu.

Vous ne pouvez devenir saints ou justes à travers vos œuvres et vos efforts.

En tous cas, quoiqu’il en soit, tout comme les alchimistes essayèrent de fabriquer de l’or, beaucoup de gens essaient aujourd’hui d’accomplir leur vie spirituelle par leurs efforts, travaillant à devenir justes et saints.

Tout comme les alchimistes pensaient que fabriquer de l’or était possible quand ils réussissaient, par leurs expériences à produire quelque chose de similaire à l’or, aujourd’hui, beaucoup de gens, pensent qu’ils peuvent devenir justes parce qu’ils voient que parfois, leurs ambitions et leur avidité se calment quand ils jeûnent et essaient de ne pas pécher. Ces gens pensent :

«  Maintenant j’atteindrai le niveau de justice que Dieu demande ! Je deviendrai saint ! C’est comme cela que l’apôtre Paul devait être. »

En fait, ces gens arrêtent seulement temporairement leur convoitise , à cause du jeûne, (Parce que nous ne pouvons pas continuer à avoir faim)  ils commencent à manger et leur cœur méchant et avide s’élève de nouveau. Rien n’a changé. Même si ces gens pensent : « C’est juste que cela a mal fini. Recommençons encore »

De nouveau je jeûne, lis la Bible, et essaie de devenir juste.

Moi aussi j’ai essayé cela de nombreuses fois. Quand je jeûnais le cœur plein de péchés disparaissait, mais revenait à la vie après que j’eus mangé. C’est parce que, de nature, ma chair est en fin de compte sale et dégoûtante. Dieu sait que nous ne pouvons pas devenir justes en taillant et en améliorant la chair.

C’est pour cela qu’Il nous dit de jeter au loin tout ce qui est de la chair. Ainsi j’ai jeté de mon cœur, tous les jeûnes et les prières que j’ai faits.

Malheureusement  quelques-uns gardent les bonnes choses qu’ils ont faites ,comme des couronnes  dans leur cœur.

« J’ai  jeûné 40 jours. »

« J’ai lu le nouveau testament 1000 fois.  »

« Je n’ai jamais manqué un service le dimanche.  »

Mais aux yeux de Dieu, une personne qui n’a jamais manqué le culte le dimanche et une personne qui n’est jamais allé au culte le dimanche sont, toutes deux, les mêmes pécheurs. Nous sommes justes quand Jésus vient demeurer en nous. Tout ce qui vient de l’homme est la même chose.

Parmi les fourmis il y a celles qui ont des grosses pattes et celles qui ont des pattes fines.

Quelques fourmis se vantent d’avoir des grosses pattes et d’autres se vantent d’être jolies, disant : «  Je suis Miss Fourmi. » Cependant, aux yeux des hommes, cette fourmi et cette autre fourmi sont pareilles.

Une tortue, qui gagne la médaille d’or à la course des jeux olympiques de la tortue ne  peut être que lente aux yeux des hommes.

Vous pouvez être propres à vos yeux ou aux yeux de vos voisins. Vous pouvez aussi être fidèles, vous pouvez même être honnêtes. Mais aux yeux de Dieu, nous sommes tous les mêmes humains sales. Dieu nous a déjà notés.

Romains 3 V 10 … il n’y a point de juste, non, pas même un seul.

 

S’IL N’Y A PAS REVELATION, L’OPPORTUNITE D’ETRE GUERI EST PERDUE.

Parce que l’homme ne peut être juste par lui-même, Dieu envoya Jésus-Christ.

Cependant nous avons mis Jésus-Christ de côté, et essayons de devenir bons, saints, et fidèles par nous-mêmes. Nous essayons nous-mêmes de ne pas pécher. Jusqu’à un certain point, il semble que cela fonctionne et les gens y mettent tous leurs espoirs. Mais cela ne devrait pas fonctionner.

C’est un problème quand cela marche bien. Même au temps de Jésus c’était les prostituées, les publicains et les gens comme cette femme, prise en flagrant délit d’adultère, qui recevaient la Grâce de Jésus. Les scribes et les pharisiens qui pensaient qu’ils faisaient le bien allaient à l’encontre de Jésus.

Un olivier sauvage devrait porter des olives sauvages. S’il porte de bonnes olives, il y a un sérieux problème. Nous, hommes sales dégoûtants et méchants devrions porter la méchanceté et commettre les péchés. Si nous, qui sommes des hommes sales, nous faisons le bien, il y a un problème.

Nous devrions être sales. Il ne peut y en avoir qu’un seul qui est bon, et c’est Dieu. Donc, vous devez, premièrement, découvrir qu’il n’y a rien de bon en vous, afin d’avoir la vraie foi.

Dieu dit à Abraham de chasser Ismaël et sa servante. Pourquoi Dieu dit-Il cela, alors qu’Ismaël est aussi fils d’Abraham ? C’est parce qu’il est né de la chair. De la même façon que Dieu dit cela à Abraham, Dieu vous dit de jeter tout ce qui vient de l’homme.

Vous pouvez ne pas vouloir le jeter et garder tout, Mais tout ce qui vient de l’homme devrait être jeté. Si vous avez des bonnes œuvres telles que,  « j’ai construit une chapelle. J’ai établi une église. J’ai fait une large offrande et étais en charge des finances de l’église. J’ai jeûné 40 jours. Je n’ai jamais manqué ma dîme. Je n’ai pas péché. » De telles choses cachent votre nature pécheresse.

Cela empêche votre nature pécheresse d’être révélée et vous empêche de recevoir le salut.

Si vous êtes un être humain sale, votre nature sale devra être révélée, afin que vous soyez sauvé.

Cependant, c’est un problème quand ceci n’est pas révélé et que l’on ne voit que les choses propres. Une personne qui a un cancer doit avoir son cancer révélé ; une personne qui a la lèpre devrait avoir la lèpre révélée ;  quelqu’un avec la tuberculose devrait avoir la tuberculose révélée afin d’avoir l’opportunité de soigner cette maladie.

Si la maladie n’est pas révélée, c’est comme si le malade était en train de mourir, sans en connaître la raison et perdait  l’opportunité d’être soigné.

Nous ne devrions pas être bons. Si Dieu dit que nous sommes méchants, alors nous devrions être méchants.

Quand il n’y a rien de bon en vous, que votre méchanceté est révélée et que vous dites : « Ah, je suis un corps de mort ! J’en ai assez de cet homme ! De cet homme sale ! » N’attendant plus rien de vous-même, vous pouvez alors accepter Jésus.

Cependant, Satan essaie constamment de révéler la bonté qui est en nous et nous amène à penser qu’il y a quelque bonté en nous. Cela nous empêche d’aller vers la foi en Dieu et nous fait croire que nous pouvons espérer en nous-mêmes.

 

JETEZ TOUT AU LOIN ET TOURNEZ-VOUS VERS JESUS

Abraham était content d’Isaac, mais mettait aussi beaucoup d’espoir en Ismaël.

Dieu dit qu’Ismaël doit être chassé. C’est aussi vrai pour nous. Nous avons beaucoup de choses que nous avons reçues, lorsque nous comptions sur Dieu ; mais nous avons aussi beaucoup de choses qui viennent de la bienveillance que nous avons exercée, de la bonté que nous avons prodiguée et de la compassion que nous avons donnée aux autres. Toutes ces choses deviennent des distractions envers notre vie spirituelle et nous empêchent  d’accepter le vrai salut.

Parce que les gens ignorent cela, beaucoup sont trompés et se vantent fièrement de ce qu’ils ont fait. De telles personnes ne peuvent recevoir la Grâce de Dieu.

La Bible nous dit froidement de chasser notre propre chair. Parce que nous perdons l’opportunité de recevoir la Grâce de Dieu si nous ne rejetons pas cette chair. J’étais un être humain vraiment sale et méchant, mais le peu de chose que j’avais fait de bien, comme d’aller à l’église, d’aller au culte tôt le matin, devinrent ma propre justice et couvraient mes péchés, c’est ainsi que je faillis ne pas recevoir le salut.

Grâce soit rendue à Dieu, un jour Dieu me prêta ses yeux. Pour la première fois, je me vis à travers les yeux de Dieu. Je me voyais jusqu’à ce jour, une personne OK, fidèle et honnête, mais, mon image aux yeux de Dieu était si sale et dégoûtante !  Alors aussitôt, je crus à la Parole de Dieu.

Jérémie 17 V 9 « …Le cœur est tortueux par-dessus tout, et désespérément méchant… »

C’est alors que j’ai découvert qu’il n’y a rien de bon, de juste ou de saint en moi. J’ai commencé à ne plus rien attendre de moi. J’en arrivais à me méfier de moi-même.

Quand j’ai réalisé que j’étais un être humain sale et que je ne pouvais  rien faire, tous mes espoirs de recevoir le salut à travers mes propres œuvres se brisèrent.

Quand cet espoir se brisa, je fus capable de recevoir la Grâce de Jésus. Puisque j’étais sauvé par la Grâce de Jésus, cela n’avait pas d’importance que je fasse le bien ou que je ne le fasse pas.

Une fois, j’étais en train de voyager quelque part en voiture, mais elle tomba en panne et je dus conduire la voiture d’un ami. Ainsi, le fait que ma voiture était en panne ne fut pas un obstacle à ce que j’arrive à destination.

Que ma voiture ait eu un pneu crevé ou que le moteur soit cassé, rien de cela n’était important. Je pouvais la laisser derrière moi et conduire la voiture de mon ami.

J’ai laissé en arrière toute chose venant de moi et je conduisis la voiture de Jésus. Maintenant ma méchanceté et ma saleté ne sont plus des problèmes. Je suis fortifié par la justice de Jésus et fortifié par la puissance de Jésus.

Que je fasse le bien ou non n’a rien à voir avec ma sanctification  parce que la Sainteté de Jésus vient à moi et me sanctifie.

 

CHASSEZ TOUTES CHOSES FAITES PAR LES EFFORTS DE L’HOMME.

Le salut ne peut être accompli par notre propre bonté. Il est accompli par Jésus. Donc, nos œuvres ne sont pas nécessaires. Cela doit être accompli complètement par Jésus.  Si vous comptez sur votre bonté, vos œuvres ou vos efforts vous ne pourrez jamais être sauvé.

Et Dieu, pour nous faire comprendre cela, dit à Abraham de chasser Ismaël. Il nous dit, ainsi de chasser tout ce qui est fait par l’homme.

Bien-aimés, vous devez jeter au loin tout le bien que vous avez fait pour recevoir la Grâce de Dieu, parce qu’avec vos œuvres, vous ne pouvez jamais vous tenir devant Dieu.

Ces choses peuvent paraître précieuses et belles à vos yeux, mais cela vous empêche de vous tenir devant Dieu.

Nous sommes des êtres humains, qui ne pouvons qu’être maudits et détruits.

Seul le Sang, que Jésus a répandu sur la Croix, peut nous laver. Nous sommes, par nature, des êtres humains sales et nous ne pouvons aller au ciel que par la Grâce de la Croix.

Nous avons besoin d’avoir cette foi et devons renier tout le bien que nous avons fait.

Quand nous renions le bien que nous avons fait, la vraie foi vient sur nous, et la Grâce du Salut, accomplie sur la Croix, nous atteint et demeure en nous.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *