[2015 Message du nouvel an] Pasteur Park Ock Soo

 

Chers frères et sœurs du monde entier, bonsoir.

L’année 2015 a commencé dans notre histoire.

Pendant ces derniers moments, c’est Dieu qui a élevé notre mission. Suite au salut, les frères et sœurs avaient aimé le Seigneur d’un cœur chaud. Cependant les désirs de la chair qui sont dans les frères nous avaient beaucoup empêchés à avancer par la foi et il y eut des frères et sœurs qui ont été entrainés par la chair par le fait qu’ils n’étaient capables de résoudre clairement ces points.

J’ai réalisé franchement : Ah, une église née de nouveau ne peut jamais durer longtemps. J’ai aussi eu l’idée que si nous surpassons seulement cette limite, Dieu pourrait fortement bénir notre église.

Lors du camp mondial IYF 2013, quelques missionnaires étaient venus en Corée et les pasteurs dans notre église ont commencé à changer à l’intérieur de notre église, puis le feu du changement s’est produit au fur et à mesure. L’année dernière en 2014, environ 103 missionnaires avaient assisté au camp mondial de la Corée. Ils étaient tous venus et ils sont sur la plupart des cas changé et ont influencé fortement l’église de Corée. Ce changement s’est poursuit jusqu’au monde des femmes de pasteur. C’est ainsi que l’église de Corée ont commencé à changer.

Autrefois lors de la retraite, les pasteurs voulaient m’éviter mais maintenant, ils se battent entre eux pour témoigner, ils sont en paix en parlant ensemble et je pouvais ainsi voir le saint esprit travailler.

Quand tels événements se sont produits, Satan travaille aussi fortement pour persécuter notre église, il nous critique et il va contre nous. Et comme vous le savez, j’ai été convoqué par les procureurs pour une investigation.

Néanmoins, nous étions différents d’autrefois. Les frères et sœurs du monde ont prié toute la nuit et grâce à cette prière, j’ai pu me tenir devant vous ce soir. De nos jours, quand je vois comment le saint esprit travaille, je suis très touché. A ce stade, j’ignore combien il est touchant et ému que nous puissions accueillir la nouvelle année. Maintenant une nouvelle année 2015 a commencé mais quand je pense à comment l’évangile pourrait s’être annoncé non seulement en Corée mais aux Etats-Unis, en Afrique, au Kenya, en Inde, en Russie, dans plusieurs îles de l’Océan pacifique, en Bulgarie etc.

Bien aimé, je voudrais lire pour aujourd’hui Hébreux chapitre 11 verset 12 : « C’est pourquoi d’un seul homme, déjà usé de corps, naquit une postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, comme le sable qui est sur le bord de la mer et qu’on ne peut compter. »

On apprend à chanter quand on entre dans la chorale Gracias. Pourtant Dieu ne nous apprend pas le moyen par lequel on peut chanter mais il nous montre quel chant chanter.

Il y a un chant que j’avais l’habitude de chanter autrefois quand je fréquentais l’église. Voulez-vous que je le chante ? « Quel sauveur merveilleux qui m’écoute, appelle-moi quand tu appelleras les pécheurs ». Quand je regarde en anglais, le titre de ce chant est « Pass me not ».

Bien aimé, la traduction en coréen a été mal faite, raison pour laquelle il est dit en coréen : « Appelle-moi quand tu appelles les pécheurs. Seigneur, Seigneur, écoute ma voix et appelle-moi quand tu appelles les pécheurs. » Il apparaît l’histoire où je suis appelé le Seigneur en tant que pécheur.

Dieu voulait m’apprendre un nouveau chant. Ce nouveau chant est le suivant : « Quand j’ai appris Jésus après mon pardon des péchés. » Je me suis parvenu à chanter un autre chant. »

Ce qui m’a étonné le plus était que Dieu a changé le chant de la femme d’Abraham, Sara. Bien aimé, la femme d’Abraham Sarah a chanté : « Voici l’Eternel m’a rendu stérile. » « L’Eternel m’a rendu stérile, l’Eternel m’a rendu stérile. » Voici le chant que chantait Sara. Elle a enseigné aussi ce chant à son mari Abraham. C’est pourquoi ils naquirent Ismaël.

Cependant l’Eternel Dieu a appris une nouvelle chanson à Sara. Dans le but d’enseigner ce chant à Sara, Dieu alla chez elle et dit : « Où est Sara ? » On lui répondit : « Elle est dans la tente ». Sara aura un fils quand il sera temps. Le chant qu’a chanté Sara est que «  L’Eternel m’a rendu stérile. » Dieu a enseigné une nouvelle chanson à Sara. « Sara aura un fils. »  Sara n’a jamais appris ce chant. « Les chansons anciennes sont bonnes. Je suis stérile et je suis vielle mais comment vais-je mettre au monde un fils ? Je ne peux jamais avoir un fils. » Elle continuait à chanter ceci. Mais Dieu dit à Sara « Non, tu auras un fils. »

Un jour, Sara est arrivée à chanter le chant que Dieu a enseigné. « Désormais, j’aurai aussi un fils. » La Bible dit : « Comme Sara fut rendue capable d’avoir une postérité malgré son âge avancé ». C’est à partir de ce moment que des merveilleux travaux se sont produits à Sara.

Dieu aussi voulait m’enseigneur un nouveau chant. J’ai toujours chanté que j’étais ‘pécheur’. Mais Dieu m’enseigne désormais un autre chant selon lequel « J’ai eu le pardon des péchés par la renaissance. » J’ai rejeté l’ancien chant qui disait que j’étais pécheur et j’ai commencé le chant de mon pardon des péchés pour glorifier Dieu.

Que dit Sara ? « Moi, je ne peux pas enfanter. L’Eternel m’a rendu stérile. »

Bien aimé, il y a tant de gens qui parlent dans notre église comme Sara. « Je ne peux pas évangéliser. Je ne peux pas bien annoncer l’évangile. Je ne peux pas bien travailler pour le Seigneur. Je ne peux pas bien jeûner et je ne peux pas bien témoigner. Et je ne peux pas bien donner des offrandes. » Tout en écoutant la voix de Satan, je ne cessais de produire le son de Satan.

Tout comme Dieu a appris un nouveau chant à Sara maintenant, Dieu nous offre une nouvelle chanson : « Non, tu peux enfanter. Tu auras un fils et tu lui donneras le nom d’Isaac. » C’est ainsi que Sara a enseigné un nouveau chant à Sara. De même en 2015, Dieu voudrait que vous changiez de chant qui que vous soyez. Ne dites plus : « Je ne peux pas évangéliser. Je ne peux pas bien servir le Seigneur. Je ne peux pas bien prier. Je ne peux pas bien témoigner. »

Abraham et Sara aussi n’étaient pas en mesure d’accepter ce nouveau chant a priori. Mais ils ont commencé à le chanter désormais en trouvant la grâce de Dieu. « J’aurai aussi un fils. Si Dieu m’accorde aussi la grâce, j’aurai un fils. » Depuis ce moment, la joie a débordé dans le cœur d’Abraham et sa femme Sara. Dès lors, une nouvelle force s’est produite en eux. Dieu leur a appris un nouveau chant et il a travaillé de sorte qu’ils puissent avoir un fils en fonction de ce chant.

Bien aimés, Dieu aimerait véritablement œuvrer pour nous donc il nous enseigne une nouvelle chanson. Chers frères et sœurs bien aimé de l’église mission de la bonne nouvelle, arrêtons de chanter notre ancien chant comme Sara. « Je ne prêche pas bien. Je ne peux pas conduire les autres vers le salut. Je ne sers pas bien le Seigneur. Je ne peux pas bien conduire l’étude biblique. Je ne peux pas bien donner les offrandes à Dieu. » Jusqu’à présent, nous avons écouté la voix du diable et en suivant sa parole, nous avons chanté.

De même, comme Abraham a chanté un nouveau chant, et de même pour Sara, semblables à ceux derniers qui ont reçu une nouvelle force. Dieu veut aujourd’hui enseigner une nouvelle chanson à chacun de vous et que vous la chantiez.

Chers frères et sœurs bien aimés, même en l’an 2015, allez-vous continuer à dire : « Je ne peux pas prêcher l’évangile. Je ne peux pas prier. Je ne suis pas un bon volontaire. Je ne peux pas servir le Seigneur. » Ne voudriez-vous pas apprendre un nouveau chant et commencer à le chanter ?

« Non, moi je n’y arrive pas. Je ne prêche pas. Je ne sais pas bien prêcher l’évangile. Je ne peux pas lire la Bible. Je ne peux pas faire les offrandes. Je ne peux pas servir le Seigneur. » Bien aimé, tous ceux-ci  sont la voix du diable. Dieu veut que vous chantiez cette chanson : « Quoique je manque, comme Dieu est avant moi, je peux aussi prêcher l’évangile : « Dieu est avec moi, qu’est-ce que je ne peux pas faire ? Moi de même, je peux prêcher l’évangile à l’étranger. Bien que je ne parle pas bien l’anglais, je peux prêcher aux étrangers. » Malgré que je suis très occupé je peux offrir mon corps au Seigneur. « Parmi les matériels utilisés pour ma vie, je peux offrir certaines parties au Seigneur. J’aimerais que vous chantiez ce chant. Ainsi, depuis ce jour comme Sara, vous obtiendrez une nouvelle force.

Savez-vous ce qui est écrit dans Hébreux 11 verset 11 ? Il est dit : « C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d’avoir une postérité. » Ne dites pas en voyant que vous prêchez bien l’évangile. « Je prêche bien l’évangile. » En réalité, vous n’êtes pas capables de prêcher correctement l’évangile mais dites pas la foi : « Je prêche très bien l’évangile. »

Connaissez-vous le frère Hong Sub Shim ? Il était un ivrogne. Il a pris 7 à 10 bouteilles d’alcool. Et jusqu’à présent, il parlait en regardant sa situation : « Je ne peux pas arrêter l’alcool. Je n’y arrive pas. Je ne peux pas cesser ». Il fixait constamment sa situation. Mais un jour, le frère Shim n’a plus vu sa situation et a commencé par parler la foi.

Le frère buvait la bière. Alors je l’ai appris. « Il faut dire, en déposant ton verre, j’ai bu l’alcool, mais je l’ai arrêté par la foi, par Dieu ». Depuis ce jour, ce dernier s’est dit adieux à l’alcool pour toujours. C’est lorsqu’il a cru ainsi, que Dieu a travaillé en ce milieu. Donc ne regardons pas à partir de cet instant la situation néanmoins croyons la promesse de Dieu.

Voici le verset 12 qui nous dit : « C’est pourquoi d’un seul homme, déjà usé de corps. »

Nous étions identiques à celui dont le corps est déjà usé. Sara au point de vue humain, était tout à fait pareille à un mort. « C’est pourquoi d’un seul homme déjà usé de corps, naquit une postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, comme le sable qui est sur le bord de la mer et qu’on ne peut compter. »

Bien aimés, Sara disait que l’Eternel ne lui a pas permis de concevoir mais un jour, elle a appris une chanson de Dieu. Elle pouvait chanter alors comme suite : « J’enfanterai un fils. Moi aussi je recevrai la sagesse. »

Maintenant comme Sara, nous devons changer notre chanson. Nous avons déjà une fois changé notre chanson, n’est-ce pas ?

Nous chantions auparavant comme la suivante : « Je suis pécheur. Je suis méchant. J’ai beaucoup péché. » Nous chantions ainsi auparavant. Cependant, nous avons appris une chanson de Dieu et maintenant, nous chantons : « Je suis juste maintenant. Je suis saint » Nous changeons ainsi notre chanson de cette façon. N’est-ce pas vrai ? Oui, c’est vrai. Chantons maintenant la nouvelle chanson. « A travers moi aussi, les gens seront sauvés. Même si je manque, si Dieu travaille en moi, je pourrai annoncer l’évangile et bien servir Dieu parce que c’est Dieu qui travaille »

« Je peux parler de l’histoire de la Bible, et donner de bons témoignages aussi. Alors si le Seigneur me change, que ne pourrai-je pas faire ? » Ainsi, j’espère que nous chantions cette chanson de la foi. Bien que nous soyons identiques à ceux dont le corps est usé à nos yeux et bien qu’il paraisse que personne ne sera pas sauvé à travers nous, ayons la foi, bien aimés : On naquit une postérité nombreuse comme les étoiles comme le sable qui est sur le bord de la mer et qu’on ne peut compter.

Bien aimé, je veux que nous commencions l’année 2015 comme un homme mort et déjà usé de corps. Nous allons traverser par ici et avoir la foi de croire que nous deviendrons les gens qui sauvent la vie du monde qui sont nombreux et incomptables comme les étoiles du ciel et le sable qui est sur le bord de la mer.

En Corée du sud actuellement, on s’inquiète beaucoup pour la baisse de la population parce que les gens n’accouchent pas beaucoup d’enfants. Mais les frères et sœurs de notre église accouchent beaucoup d’enfants. Certains frères et sœurs accouchent 4 à 3 enfants. Bien aimés, la chair aussi accouche l’enfant mais de même comme ceux qui n’ont pas d’enfants désirent fortement l’accoucher également, j’espère que vous désiriez avoir des œuvres à travers lesquels les hommes reçoivent le salut par l’évangile spirituellement, ensuite, que vous deveniez de précieux travailleurs qui conduiront plusieurs âmes vers le salut en apprenant le chant de Dieu.

Bien aimés, à travers nous qui n’avons jamais pu amener une personne au salut jusqu’à présent, nous allons accomplir l’œuvre qui consiste à produire la vie comme les étoiles du ciel et le sable sur le bord de la mer.

Sara était dans la situation où elle n’avait toujours aucune possibilité de pouvoir accoucher un enfant, mais elle a cru en la parole. Et c’est de là qu’elle a eu de la force. Elle a reçu la force de concevoir et un jour, son ventre grossit et elle accoucha Isaac. Isaac s’est marié et il a donné naissance à Jacob et à Esaü. Jacob a enfanté 12 fils et a formé une nation appelée Israël à travers ses descendants qui étaient nombreux comme les étoiles du ciel et le sable de la mer. Selon la parole dans Hébreux chapitre 11 verset 12 : « C’est pourquoi d’un seul homme déjà usé de corps, naquit une postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, comme le sable qui est sur le bord de la mer et qu’on ne peut compter. » Dieu veut vous former ainsi.

Ce soir, vous devez tous croire en cela. Je souhaiterais que vous puissiez porter des précieux fruits et que vous deveniez la joie et la gloire de Dieu. En 2015, je crois que Dieu va nous permettre à ce que de nombreuses âmes soient sauvées autour de nous. Je vous remercie.

 

 

 

télécharger en format doc.

2015 Message du nouvel an par Pasteur Park Ock Soo

 

1 66 67 68 69 70 74